Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

BILLET RETOUR

Billet Retour à Phnom Penh

En savoir plus

DÉBAT

Rapprochement États-Unis - Cuba : la fin du castrisme ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie : il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ébossé : une contre-autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Hacking de Sony Pictures : la victoire de Pyongyang

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Croissance : l'Insee prévoit une embellie en 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Les stéréotypes garçon-fille en augmentation dans le monde du jouet

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

EUROPE

En Italie, la ministre noire Cécile Kyenge victime d'un nouvel acte raciste

© AFP

Dernière modification : 27/07/2013

Un homme a jeté des bananes sur Cécile Kyenge alors qu'elle prononçait un discours samedi à Cervia. La ministre, née en RDC, est régulièrement la cible de commentaires racistes. Il y a deux semaines, un député l'a traitée d'orang-outan.

La ministre italienne de l’Intégration, Cecile Kyenge, a une nouvelle fois été la cible d’un acte raciste lorsqu’un spectateur a lancé des bananes en direction de l’estrade sur laquelle elle prononçait un discours à Cervia dans le centre de l’Italie.

Née en République démocratique du Congo, Cecile Kyenge est la première ministre noire italienne et l’objet de commentaires racistes récurrents depuis sa nomination en avril.

Des militants du groupe d’extrême droite Forza Nuova (Force nouvelle) ont déposé des mannequins couverts de sang factice lors de ce rassemblement.

Ils entendaient protester contre la proposition de la ministre d’accorder la nationalité italienne à toute personne née dans le pays.

Un tract accompagnant les mannequins affirmait "l’immigration tue", un slogan déjà employé par Forza Nuova faisant référence à des crimes commis par des immigrants.

Un spectateur a lancé des bananes en direction de l’estrade sur laquelle s’exprimait la ministre, manquant sa cible.

Sur son compte Twitter, Cecile Kyenge a qualifié ce geste de "triste" et a jugé qu’il s’agissait d’un gaspillage de nourriture à un moment où le pays connaît une crise économique.

Il y a deux semaines, le vice-président du Sénat et membre de la Ligue du Nord (populiste), Roberto Calderoli, avait comparé la jeune femme à un "orang-outan".

REUTERS

 

Première publication : 27/07/2013

  • ITALIE

    Cécile Kyenge, ministre noire italienne en croisade contre le "racisme institutionnel"

    En savoir plus

  • ITALIE

    Une élue de la Ligue du Nord appelle au viol de Cécile Kyenge, ministre noire

    En savoir plus

  • ITALIE

    La première femme ministre noire d'Italie fait face aux insultes racistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)