Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Afrique

À Gao, "tout le monde est prêt à voter : les jeunes, les anciens et même les vaches"

© FRANCE 24

Texte par Philomène REMY

Dernière modification : 27/07/2013

Alors que le Mali élit son nouveau président le 28 juillet, la journaliste de FRANCE 24 Philomène Rémy sillonne le pays, de Bamako à Gao, pour comprendre les enjeux de cette élection. Lisez, chaque jour, son carnet de route.

Le Gao d'aujourd'hui n'est plus du tout le Gao du 26 janvier. Voilà ce que notre équipe a pensé immédiatement en entrant dans cette ville du Nord-Mali. Les magasins sont à nouveau ouverts, les femmes ont toutes retrouvé leur mobylette, si précieuse pour aller au marché, et les hommes sont à nouveau libres de fumer.

Cette population qui a subi l'occupation du MNLA puis du Mujao semble avoir retrouvé le sourire. Tous se préparent pour l’élection de dimanche. Mais les signes de la campagne électorale restent discrets dans la ville. Ici, il n'y a aucune affiche géante comme on peut en trouver dans la capitale Bamako. "Une campagne à la mesure de la taille de Gao" comme nous l'expliquait Cheick, originaire de la ville. Mais la mobilisation est très importante, plus forte que dans la capitale. Selon les derniers chiffres officiels, près de 80% des électeurs sont allés retirer leur carte biométrique. Comme nous l'a joliment dit l'un des sages de la ville, Kada Data Maiga : "Tout le monde est prêt : les jeunes, les anciens et même nos vaches".

"Ça va trop vite"

Un avis que ne partage par forcément le maire de la ville, monsieur Diallo. Pour lui, tout est un peu trop précipité: "Ça va trop vite. Tout ça pour toucher les subventions et les dons de la communauté internationale". Plus de 3 milliards d'euros de promesse de dons ont été faits par la communauté internationale au Mali. Mais le gouvernement de transition ne peut y accéder.

Évidemment quelques problèmes de logistique demeurent comme celui de l'électricité. Ici, il n'y a que 3 heures de courant par jour. Mais exceptionnellement ce soir, il y en aura toute la nuit. La seule inquiétude qui règne autour de l’élection à Gao est celle d’un attentat kamikaze. Il ne faut pas oublier que Gao a été la cible de plusieurs attaques ces derniers mois. Un lourd dispositif sécuritaire a été mis en place pour dimanche. À l'origine de ce dispositif, l'État malien. Les forces onusiennes de la Minusma et les forces françaises de l'opération Serval n'apparaîtront qu'en deuxième et troisième rideaux, en appui des forces maliennes.

Ce dimanche, 42 000 électeurs sont attendus dans les 87 bureaux de vote de Gao.


 

Première publication : 27/07/2013

  • SUR LA ROUTE AU MALI

    À Hombori, au sud de Gao, la population veut "de vraies élections"

    En savoir plus

  • MALI - PRÉSIDENTIELLE

    Reportage : à Kidal, on votera malgré tout

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE MALIENNE

    En images : au Mali, dernier jour de campagne pour Soumaïla Cissé

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)