Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Afrique

À Gao, "tout le monde est prêt à voter : les jeunes, les anciens et même les vaches"

© FRANCE 24

Texte par Philomène REMY

Dernière modification : 27/07/2013

Alors que le Mali élit son nouveau président le 28 juillet, la journaliste de FRANCE 24 Philomène Rémy sillonne le pays, de Bamako à Gao, pour comprendre les enjeux de cette élection. Lisez, chaque jour, son carnet de route.

Le Gao d'aujourd'hui n'est plus du tout le Gao du 26 janvier. Voilà ce que notre équipe a pensé immédiatement en entrant dans cette ville du Nord-Mali. Les magasins sont à nouveau ouverts, les femmes ont toutes retrouvé leur mobylette, si précieuse pour aller au marché, et les hommes sont à nouveau libres de fumer.

Cette population qui a subi l'occupation du MNLA puis du Mujao semble avoir retrouvé le sourire. Tous se préparent pour l’élection de dimanche. Mais les signes de la campagne électorale restent discrets dans la ville. Ici, il n'y a aucune affiche géante comme on peut en trouver dans la capitale Bamako. "Une campagne à la mesure de la taille de Gao" comme nous l'expliquait Cheick, originaire de la ville. Mais la mobilisation est très importante, plus forte que dans la capitale. Selon les derniers chiffres officiels, près de 80% des électeurs sont allés retirer leur carte biométrique. Comme nous l'a joliment dit l'un des sages de la ville, Kada Data Maiga : "Tout le monde est prêt : les jeunes, les anciens et même nos vaches".

"Ça va trop vite"

Un avis que ne partage par forcément le maire de la ville, monsieur Diallo. Pour lui, tout est un peu trop précipité: "Ça va trop vite. Tout ça pour toucher les subventions et les dons de la communauté internationale". Plus de 3 milliards d'euros de promesse de dons ont été faits par la communauté internationale au Mali. Mais le gouvernement de transition ne peut y accéder.

Évidemment quelques problèmes de logistique demeurent comme celui de l'électricité. Ici, il n'y a que 3 heures de courant par jour. Mais exceptionnellement ce soir, il y en aura toute la nuit. La seule inquiétude qui règne autour de l’élection à Gao est celle d’un attentat kamikaze. Il ne faut pas oublier que Gao a été la cible de plusieurs attaques ces derniers mois. Un lourd dispositif sécuritaire a été mis en place pour dimanche. À l'origine de ce dispositif, l'État malien. Les forces onusiennes de la Minusma et les forces françaises de l'opération Serval n'apparaîtront qu'en deuxième et troisième rideaux, en appui des forces maliennes.

Ce dimanche, 42 000 électeurs sont attendus dans les 87 bureaux de vote de Gao.


 

Première publication : 27/07/2013

  • SUR LA ROUTE AU MALI

    À Hombori, au sud de Gao, la population veut "de vraies élections"

    En savoir plus

  • MALI - PRÉSIDENTIELLE

    Reportage : à Kidal, on votera malgré tout

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE MALIENNE

    En images : au Mali, dernier jour de campagne pour Soumaïla Cissé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)