Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Afrique

En Tunisie, laïques et islamistes cherchent une solution à la crise politique

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/07/2013

Selon le porte-parole de l'Assemblée nationale constituante, un accord entre laïques et islamistes pourrait être rendu public ce dimanche. Des négociations sont en cours pour résoudre la crise politique provoquée par le meurtre de Mohamed Brahmi.

Les alliés laïques des islamistes au pouvoir en Tunisie ont dit samedi discuter d'un nouvel accord de partage du pouvoir, pour tenter d'apaiser les fortes tensions provoquées par l'assassinat de l'opposant Mohamed Brahmi il y a deux jours à Tunis.

Le porte-parole de l'Assemblée nationale constituante, chargée de rédiger une nouvelle Constitution, a dit samedi s'attendre à un accord dans les prochaines heures.

"La tendance est d'aller vers un élargissement de la base du pouvoir", a déclaré Mofdi Mseddi sur les ondes de la radio Shems FM.

L'initiative survient alors que des milliers de manifestants ont appelé à la démission du gouvernement dirigé par les islamistes d'Ennahda samedi lors des funérailles de l'opposant.

En vertu d'un accord de partage du pouvoir conclu en novembre 2011, dix mois après la chute du président Zine Ben Ali, les islamistes d'Ennahda tiennent le gouvernement et deux partis de gauche, le Congrès pour la République et Ettakatol, occupent respectivement la présidence et la présidence de l'Assemblée constituante.

L'assassinat, en février dernier, d'un autre opposant de la gauche laïque, Chokri Belaïd, avait débouché sur la démission du gouvernement d'Hamadi Jebali et la formation de l'actuel gouvernement dirigé par Ali Larayedh.

REUTERS

Première publication : 28/07/2013

  • TUNISIE

    Après l'assassinat de Mohamed Brahmi, la Tunisie face au spectre égyptien

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Journée de grève générale en Tunisie après le meurtre de Mohamed Brahmi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)