Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Drame de Sivens : retour sur l'affaire Rémi Fraisse

En savoir plus

TECH 24

La high tech peut-elle venir à bout du virus Ebola ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Les tests de résistance des banques sont-ils fiables ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'amendement "dividendes" qui fâche les PME

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des femmes se mettent aux "métiers d’hommes"

En savoir plus

REPORTERS

États-Unis – Mexique : la frontière de tous les dangers

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le Bal des vampires" : Roman Polanski sort les crocs !

En savoir plus

FOCUS

Le Caire surveille de près les islamistes radicaux tentés par l'EI

En savoir plus

Amériques

À Rio, le pape François célèbre la messe de clôture des JMJ

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/07/2013

Au moins deux millions de catholiques sont attendus à la messe de clôture des JMJ que le pape François célèbre ce dimanche. Samedi, lors d'une gigantesque veillée de prière sur la plage de Copacabana, il a appelé les jeunes à "changer le monde".

Le pape François célèbre dimanche 28 juillet la messe de clôture des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) devant au moins deux millions de jeunes catholiques, dont une grande partie a campé toute la nuit à Rio sur la plage de Copacabana. Il rencontrera dans l'après-midi le comité de coordination du Conseil épiscopal latino-américain, avant de s'envoler dans la soirée pour Rome.

Le premier pape sud-américain de l'Histoire achèvera ainsi le premier voyage à l'étranger de son pontificat au cours duquel il a fait preuve à 76 ans d'une énergie débordante.

Sortir l'Église de sa torpeur

Samedi soir, le pape François avait invité les jeunes catholiques à suivre les pas de Jésus en s'engageant sur le terrain social et politique pour "changer le monde". Il s'exprimait devant deux millions de pèlerins du "Woodstock catholique" qui ont transformé en gigantesque terrain de camping la plage de Copacabana pour une veillée de prière.

"Les jeunes dans les rues veulent être les acteurs du changement. S'il vous plaît ne laissez pas les autres devenir les acteurs du changement (...) Ne restez pas au balcon de la vie, Jésus n'y est pas resté. Il s'y est engagé ! Engagez-vous y comme l'a fait Jésus", leur a-t-il lancé.

Ces propos ont pris une résonance particulière au Brésil, où la jeunesse est entrée en révolte en juin pour réclamer une amélioration des services publics (transports, éducation, santé) et crier son exaspération de la corruption et de la classe politique.

Le pape avait déjà incité cette semaine les jeunes catholiques à mettre un peu de "pagaille" pour sortir l'Église de sa torpeur.

Le maire de Rio, Eduardo Paes, a estimé que jusqu'à trois millions de personnes pourraient assister à la messe de dimanche, ce qui serait le "record de l'histoire de Copacabana".

Samedi, les "JMJistes" avaient pérégriné joyeusement dans Rio, entre la gare centrale et Copacabana, au cri de ralliement de "Nous sommes la jeunesse du pape". Dans leur immense majorité, ils ont été conquis par la chaleur et les paroles simples et directes du pape François. "Il est super. Il a vraiment les pieds sur terre", commentait Priti Khatiwada, une Australienne de 16 ans.

Des pèlerins qui aspirent au changement

Fidèles au dogme dans son ensemble, ils aspirent néanmoins à certains changements. "Dans beaucoup de cas, des prêtres ont commis des péchés parce qu'ils ont été privés d'un besoin naturel basique", estimait Prtiti Khatiwada à propos des nombreux scandales de pédophilie qui ont éclaboussé l'Église. Cette jeune Australienne se disait ainsi favorable au mariage des prêtres.

Selon un sondage publié par le quotidien "Folha", les pèlerins des JMJ sont ainsi opposés à l'avortement (75%) et au mariage gay (67%) mais favorables à la contraception, qu'il s'agisse du préservatif (65%) ou de la pilule (53%).

Rencontre forte et chaleureuse, remplie de ferveur, entre le pape et les jeunes, les JMJ ont aussi été marquées par d'importants couacs d'organisation: voiture du pape bloquée par la foule, transports saturés, changements de programme de dernière minute. Ces incidents ont soulevé d'inquiétantes interrogations alors que le Brésil va organiser les deux plus grands événements sportifs mondiaux: le Mondial de football en 2014, et les Jeux olympiques à Rio en 2016.

Avec dépêches

Première publication : 28/07/2013

  • ÉGLISE CATHOLIQUE

    À Rio, le pape François prend position contre la dépénalisation des drogues

    En savoir plus

  • ÉGLISE CATHOLIQUE

    La plage de Copacabana a accueilli la messe inaugurale des JMJ au Brésil

    En savoir plus

  • JOURNÉES DE LA JEUNESSE

    La visite du pape François au Brésil perturbée par des manifestations

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)