Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un manifestant palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Afrique

Le décompte des voix a commencé au Mali

© Pierre René-Worms, envoyé spécial au Mali

Vidéo par Fabien OFFNER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/07/2013

Au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle malienne marqué par une participation importante, le dépouillement a débuté. Des premiers résultats non officiels donnaient une nette avance à l'un des favoris, Ibrahim Boubacar Keïta.

Les derniers bureaux de vote de Bamako ont fermé dimanche 28 juillet vers 22 heures, au lendemain d'un scrutin présidentiel censé rétablir une certaine stabilité après seize mois de crise politique et militaire.

Le dépouillement a commencé et les résultats provisoires sont attendus mardi. Des observateurs nationaux indépendants ont constaté "une grande mobilisation des électeurs", surtout dans le Sud où se trouve Bamako. Un second tour aura lieu le 11 août si aucun candidat ne passe la barre des 50 % des voix.

Dès dimanche soir, des premiers résultats collectés par des journalistes maliens dans des bureaux de vote à travers le pays donnaient une nette avance à l'un des favoris, Ibrahim Boubacar Keita, dit IBK.

"IBK, l'homme qu'il nous faut"

Dès que ces informations - résultats non officiels - ont été diffusées par les radios locales, des milliers de partisans d'IBK se sont rendus au quartier général de son parti, le Rassemblement pour le Mali (RPM) et à son domicile de Bamako, fous de joie. Tous scandaient "IBK, l'homme qu'il nous faut". "C'est le peuple qui a parlé!", hurlait l'un d'eux. Ibrahim Boubacar Keita, ex-Premier ministre, cacique de la vie politique malienne, est l'un des deux grands favoris du scrutin avec Soumaïla Cissé, 63 ans, ancien ministre des Finances et ex-président de la Commission de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa).

Après avoir voté à Bamako, entouré d'une cohorte de partisans, Ibrahim Boubacar Keïta a affirmé qu'après cette élection, "seul le Mali sera gagnant" pour "oublier le cauchemar" qu'il vient de vivre. "Aujourd'hui, il faut tourner la page", a de son côté déclaré Soumaïla Cissé en votant dans la capitale. "Il faut retourner dans le calme à des institutions républicaines."



"Meilleur scrutin depuis 1960"

Le président par intérim, Dioncounda Traoré, qui ne se présentait pas, a affirmé en votant que c'était "le meilleur scrutin" que le Mali ait organisé depuis son indépendance de la France en 1960.

Avec cette élection, le Mali espère tourner la page du coup d'État de mars 2012 et de l'occupation du nord du pays par les islamistes radicaux, qui a pris fin avec l'intervention de l'armée française en janvier.

(Avec dépêches)

Première publication : 29/07/2013

  • PRÉSIDENTIELLE MALIENNE

    Les Maliens se sont rendus aux urnes dans le calme

    En savoir plus

  • MALI

    En images : IBK en campagne dans le fief du putschiste Sanogo

    En savoir plus

  • MALI - PRÉSIDENTIELLE

    Reportage : à Kidal, on votera malgré tout

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)