Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Série d'attentats meurtriers en Irak, Bagdad favorable à une conférence internationale

    En savoir plus

  • Trafic aérien interdit au-dessus du volcan Bardarbunga

    En savoir plus

  • La Libye renonce à accueillir la Coupe d'Afrique des nations en 2017

    En savoir plus

  • Ebola : la Côte d'Ivoire ferme ses frontières avec la Guinée et le Liberia

    En savoir plus

  • Vidéo : destruction de la maison d'un membre du Hamas à Hébron

    En savoir plus

  • Montebourg : la France "ne peut plus se laisser faire" face à l'Allemagne

    En savoir plus

  • À Kiev, Angela Merkel défend "l'intégrité territoriale" de l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Le Hamas signe la demande d’adhésion palestinienne à la CPI

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

Afrique

Reportage : en Egypte, la Troisième voie veut faire entendre sa voix

© AFP

Vidéo par Hicham EZZAT , Gallagher FENWICK

Texte par Gallagher FENWICK

Dernière modification : 04/10/2013

Dans un pays qui sombre dans la confrontation entre les pro et les anti-Morsi, de plus en plus d'Égyptiens ont du mal à choisir leur camp. Un mouvement politique, la Troisième voie, a été créé pour réclamer une alternative. Reportage.

Quatre semaines après la destitution du président Mohamed Morsi, l'Égypte se retrouve divisée entre deux camps - l'armée d'un côté et les Frères musulmans de l'autre - qui ne désarment pas. Face à cette impasse politique, de plus en plus d'Égyptiens ne se reconnaissent plus dans cette société bipolaire. Ils ont donc choisi de créer le mouvement Troisième voie pour se faire entendre.

Ce mouvement politique est une tentative de mettre fin à "la polarisation de la société égyptienne qui est divisée entre ceux de la place Tahrir et ceux de la mosquée Rabaa Al-Adawyia", explique un des activistes, Firas Mokhtar, lors d'un rassemblement le 28 juillet. 

"Une alternative au sang !"

La mobilisation est loin d'être aussi importante que pour les deux principaux camps. "Certes, nous ne sommes que quelques-uns ce soir mais peut-être allons nous inspirer d'autres personnes qui vont reprendre nos idées ailleurs", explique Samia Jahin, une autre membre de Troisième voie. "Tout ce que nous essayons de faire, c'est de disséminer notre message : il y a une troisième voie. Il y a une alternative au sang !", ajoute-t-elle.

Première publication : 29/07/2013

  • ÉGYPTE

    Impasse entre l'armée égyptienne et les islamistes, Ashton se rend au Caire

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Égypte : la répression contre les Frères musulmans tourne au bain de sang

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Égypte : le gouvernement impute la responsabilité des violences aux islamistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)