Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Des mercenaires russes en Centrafrique"

En savoir plus

L’invité du jour

Jacky Moiffo : "Ils ont vendu mon frère", migrant du Cameroun

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Emmanuel Macron aux États-Unis : une visite pour renforcer les liens économiques

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ce que nous achetons bon marché peut coûter très cher à d'autres"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : nouvelle journée de mobilisation à Antananarivo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : tensions à la frontière franco-italienne

En savoir plus

LE DÉBAT

Rencontre Macron-Trump aux États-Unis : entre complicité et désaccords

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Uberisation : naissance de l’entreprise 2.0

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Naïssam Jalal et le trio Amzik, nouveaux visages des musiques orientales

En savoir plus

Afrique

Reportage : en Egypte, la Troisième voie veut faire entendre sa voix

© AFP

Texte par Gallagher FENWICK

Dernière modification : 04/10/2013

Dans un pays qui sombre dans la confrontation entre les pro et les anti-Morsi, de plus en plus d'Égyptiens ont du mal à choisir leur camp. Un mouvement politique, la Troisième voie, a été créé pour réclamer une alternative. Reportage.

Quatre semaines après la destitution du président Mohamed Morsi, l'Égypte se retrouve divisée entre deux camps - l'armée d'un côté et les Frères musulmans de l'autre - qui ne désarment pas. Face à cette impasse politique, de plus en plus d'Égyptiens ne se reconnaissent plus dans cette société bipolaire. Ils ont donc choisi de créer le mouvement Troisième voie pour se faire entendre.

Ce mouvement politique est une tentative de mettre fin à "la polarisation de la société égyptienne qui est divisée entre ceux de la place Tahrir et ceux de la mosquée Rabaa Al-Adawyia", explique un des activistes, Firas Mokhtar, lors d'un rassemblement le 28 juillet. 

"Une alternative au sang !"

La mobilisation est loin d'être aussi importante que pour les deux principaux camps. "Certes, nous ne sommes que quelques-uns ce soir mais peut-être allons nous inspirer d'autres personnes qui vont reprendre nos idées ailleurs", explique Samia Jahin, une autre membre de Troisième voie. "Tout ce que nous essayons de faire, c'est de disséminer notre message : il y a une troisième voie. Il y a une alternative au sang !", ajoute-t-elle.

Première publication : 29/07/2013

  • ÉGYPTE

    Impasse entre l'armée égyptienne et les islamistes, Ashton se rend au Caire

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Égypte : la répression contre les Frères musulmans tourne au bain de sang

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Égypte : le gouvernement impute la responsabilité des violences aux islamistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)