Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Sports

Euro -19 ans : les Bleuets, vainqueurs de l'Espagne (2-1), en route pour la finale

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/07/2013

L'équipe de France des moins de 19 ans a battu lundi soir l'Espagne, double tenante du titre, 2-1 après prolongation en demi-finale de l'Euro à Kaunas, en Lituanie. Les jeunes Français affronteront la Serbie, jeudi, en finale.

La France, dominée en deuxième période, a résisté et saisi une opportunité pour battre en prolongation 2 à 1 l'Espagne, double tenante du titre, lundi en demi-finale de l'Euro des moins de 19 ans à Kaunas (Lituanie), se faufilant en finale où elle retrouvera la Serbie.

Les joueurs de Francis Smerecki seront forcément guidés jeudi, jour de la finale, par la volonté d'imiter leurs aînés, récents champions du monde des moins de 20 ans le 13 juillet en Turquie.

La demi-finale de lundi était un classique européen en moins de 19 ans. En 2012, la "Rojita" avait éliminé les petits Bleus en demi-finale aux tirs au but. En 2010, les Français avaient battu les Espagnols en finale.

Le héros du jour s'appelle Conte, défenseur du Paris SG, qui a profité d'une erreur de la défense espagnole pour marquer un but de renard des surfaces en prolongation (2-1, 105e). Un beau conte de fées pour Conte, qui avait provoqué une faute ayant entraîné un penalty en première période...

Retour sur un match à plusieurs visages. En première période, les Bleus ont fait bonne impression. La rencontre s'est emballée avant la demi-heure de jeu quand les Espagnols - au jeu moins limpide que la vraie Roja - ont ouvert le score par leur capitaine, l'intenable Rodriguez (Real Madrid), obtenant un penalty qu'il transformait lui même (1-0, 27e) après une faute discutable de Conte. Mais les Français égalisaient (1-1, 29e) tout de suite, avec Benzia (Lyon) exploitant un bon ballon de Jean (Troyes).


Smerecki a déjà gagné en 2010

En deuxième période, les Espagnols, supérieurs techniquement, notamment avec Vadillo (Betis Séville), dominaient des Français dépassés, mais qui résistaient tant bien que mal. Et Conte délivrait les siens.

Et maintenant se profile la Serbie, qui a battu le Portugal dans l'autre demi-finale, lundi, 3 tirs au but à 2 (2-2 a.p.) grâce à un excellent Rajkovic, gardien auteur de deux arrêts dans la séance fatidique de penalties.

Les Serbes, qui seront peut-être fatigués, ne sont pas des inconnus pour les Français, qui les ont rencontré en dernier match de poule de cet Euro lituanien (1-1), nul qui suffisait pour aller en demi-finale.

La France a déjà remporté deux fois dans son histoire l'Euro des moins de 19 ans, en 2005 et 2010. Et la dernière fois, lors de la victoire finale à domicile à Caen, le sélectionneur des mini-Bleus n'était autre que Smerecki, alors à la tête d'une génération comprenant les Sunu, Tafer, Kakuta et Lacazette.

AFP

Première publication : 29/07/2013

  • FOOTBALL

    Coupe du Monde U-20 : les Bleuets sur le toit du monde

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Les Bleuets en finale du Mondial de football des moins de 20 ans

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial des moins de 20 ans : les Bleuets ont une chance d'entrer dans l'Histoire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)