Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nobel de la paix pour Tsahal"

En savoir plus

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Au moins 45 morts lors d'un atterrissage d'urgence à Taïwan

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

Amériques

Le pape François : "qui suis-je pour juger les gays qui cherchent le Seigneur ?"

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/07/2013

De retour des Journées Mondiales de la Jeunesse au Brésil, le pape François s'est prononcé contre la stigmatisation et la marginalisation des homosexuels. Le souverain pontife a en revanche condamné le "lobby gay".

Le pape François a adopté un ton conciliant à l’égard des homosexuels en déclarant, lundi 29 juillet, qu’il ne lui revenait pas de juger les catholiques gays. C’est lors de sa première conférence de presse, dans l’avion qui le ramenait de Rio vers Rome, que le pape François s’est clairement opposé à la stigmatisation des homosexuels. Tout en condamnant le "lobby gay", le souverain pontife s’est interrogé tout haut : "Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger ?".

Evoquant une enquête interne sur l’homosexualité présumée du prélat à la tête de la Banque du Vatican, le pape François a affirmé qu’elle n’avait "rien trouvé sur lui". "Je n'ai encore vu personne au Vatican sur la carte d'identité duquel est inscrit gay. On affirme qu'il y en a. Le catéchisme de l'Eglise catholique dit très bien qu'on ne doit pas marginaliser ces personnes, qui doivent être intégrées dans la société" a ajouté le souverain pontife.

Contre le "lobby gay"

Le ton du pape François apparaît plus conciliant que celui de son prédécesseur Benoît XVI, qui n’avait jamais dévié de la tradition catholique associant clairement l’homosexualité à un péché. Selon l’agence Reuters, le pape s’inscrit au contraire dans le catéchisme de l’Eglise, qui ne condamne que les actes et non l’orientation homosexuelle.

Le pontife s’est en revanche clairement exprimé sur les groupes de pression, qu’il considère comme néfastes. "Sur le lobby gay, je n'ai rien trouvé. Les lobbies ne sont pas bons", a-t-il affirmé en s’appuyant sur les exemples des groupes de pression politiques ou francs-maçons. Une façon de tordre le cou aux rumeurs autour du "lobby gay" du Vatican, qui avaient défrayé la chronique au moment de la renonciation de Benoît XVI en février dernier.

Avec dépêches

Première publication : 29/07/2013

  • BRÉSIL

    JMJ : la visite réussie du pape des pauvres au pays de la théologie de la libération

    En savoir plus

  • ÉGLISE CATHOLIQUE

    À Rio, le pape François prend position contre la dépénalisation des drogues

    En savoir plus

  • ÉGLISE CATHOLIQUE

    La plage de Copacabana a accueilli la messe inaugurale des JMJ au Brésil

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)