Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : la Belgique arrêtera son aide directe en cas de 3e mandat de Nkurunziza

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Palmyre en danger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Gaza au bord de l'asphyxie, selon la Banque mondiale

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Quelle stratégie face à l'organisation de l'Etat islamique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La prise de Ramadi : la faute aux Américains ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : pourquoi la coalition échoue-t-elle ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'Etat Islamique : pourquoi la coalition échoue-t-elle ? (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Une histoire de fou" : la mémoire du génocide arménien au cinéma

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : David Letterman fait ses adieux au "Late Show"

En savoir plus

EUROPE

Collision de deux trains en Suisse : la piste du non-respect de la signalisation privilégiée

© Compte Twitter de Geoffrey Hulsens

Vidéo par France 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/07/2013

Deux trains sont entrés en collision frontale lundi dans la commune de Granges-près-Marnand, en Suisse romande, faisant un mort, le conducteur et trente-cinq blessés. La piste du non-respect de la signalisation est privilégiée.

Deux trains sont entrés en collision frontale lundi 29 juillet en fin de journée à Granges-près-Marnand, dans le canton de Vaud, en Suisse romande, faisant un mort et au moins une trentaine blessés, a annoncé la police cantonale. Les autorités suisses privilégient la piste du non-respect d'une signalisation, comme étant la cause de l'accident.

Le corps du conducteur de l'une des deux motrices, retrouvé dans l'habitacle, a été désincarcéré à 1h30 du matin (23h30 GMT) par les pompiers. Une autopsie a été ordonnée par le procureur. Vingt-six personnes ont été hospitalisées mais leur vie n'est pas en danger, a indiqué la police. Il y avait au total 46 personnes dans les deux trains au moment de la collision. Reste que sous la violence du choc, le train a "rétréci de 8 mètres dans l'impact" : en conséquence, la police "ne peut exclure qu'un passager décédé y soit resté bloqué".

L'accident s'est produit aux alentours de 19h00 heure locale (17h00 GMT) quand un train qui circulait en direction de Lausanne en a percuté un autre en provenance de la même ville.Toute la nuit, la police, les pompiers et les ambulances ont travaillé de concert pour tenter de venir en aide à un maximum de personnes.

Le trafic a été interrompu sur une partie de la ligne qui relie les villes de Palézieux et de Payerne, ont indiqué les Chemins de Fer Fédéraux (CFF).

Avec dépêches

Première publication : 29/07/2013

COMMENTAIRE(S)