Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardifs sont rarement désintéressés"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Qatar va investir 5 milliards de livres au Royaume-Uni

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mystère Fillon"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Maroc : après 5 mois de blocage, un gouvernement voit le jour

En savoir plus

EUROPE

Collision de deux trains en Suisse : la piste du non-respect de la signalisation privilégiée

© Compte Twitter de Geoffrey Hulsens

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/07/2013

Deux trains sont entrés en collision frontale lundi dans la commune de Granges-près-Marnand, en Suisse romande, faisant un mort, le conducteur et trente-cinq blessés. La piste du non-respect de la signalisation est privilégiée.

Deux trains sont entrés en collision frontale lundi 29 juillet en fin de journée à Granges-près-Marnand, dans le canton de Vaud, en Suisse romande, faisant un mort et au moins une trentaine blessés, a annoncé la police cantonale. Les autorités suisses privilégient la piste du non-respect d'une signalisation, comme étant la cause de l'accident.

Le corps du conducteur de l'une des deux motrices, retrouvé dans l'habitacle, a été désincarcéré à 1h30 du matin (23h30 GMT) par les pompiers. Une autopsie a été ordonnée par le procureur. Vingt-six personnes ont été hospitalisées mais leur vie n'est pas en danger, a indiqué la police. Il y avait au total 46 personnes dans les deux trains au moment de la collision. Reste que sous la violence du choc, le train a "rétréci de 8 mètres dans l'impact" : en conséquence, la police "ne peut exclure qu'un passager décédé y soit resté bloqué".

L'accident s'est produit aux alentours de 19h00 heure locale (17h00 GMT) quand un train qui circulait en direction de Lausanne en a percuté un autre en provenance de la même ville.Toute la nuit, la police, les pompiers et les ambulances ont travaillé de concert pour tenter de venir en aide à un maximum de personnes.

Le trafic a été interrompu sur une partie de la ligne qui relie les villes de Palézieux et de Payerne, ont indiqué les Chemins de Fer Fédéraux (CFF).

Avec dépêches

Première publication : 29/07/2013

COMMENTAIRE(S)