Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

EUROPE

La Suisse boycotte les salariés français, trop "paresseux" et "arrogants"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/07/2013

Les salariés français, considérés comme des salariés "paresseux" et "arrogants" au goût de nombreux employeurs helvètes, sont écartés de certaines candidatures au mépris de l'accord de libre-échange signé avec l'Union européenne.

Les Français ne sont pas les bienvenus auprès des recruteurs suisses. Jugés "paresseux" et "arrogants", certains employés n’hésitent plus à afficher la préférence nationale en mentionnant "Suisse et résident Suisse" comme critères de sélection sur les annonces d’embauche au mépris de l'accord de libre-échange signé avec l'Union européenne, révèle le journal suisse "Le Matin dimanche".

Ces discriminations à l'embauche sont pourtant illégales. La Suisse a signé en 1999 un accord de libre circulation avec l'Union européenne qui entérine le principe de l'égalité de traitement entre les ressortissants de l'Union et les Suisses.

Pour écarter les CV des Français, les entreprises n’hésitent pas à contourner la loi en demandant par exemple un excellent niveau d'allemand quand le poste ne l’exige pas. Certaines d'entre elles invoquent encore les quotas à l'immigration, récemment réinstitués.

"Des Falciani ou des Condamin-Gerbier en puissance"

Le journal prend en exemple un poste proposé sur l'Internet dans une banque genevoise pour un collaborateur dont la mission consiste notamment à ouvrir et fermer des comptes de clients. "Les patrons craignent d'engager des Falciani ou des Condamin-Gerbier en puissance", fait valoir "Le Matin Dimanche".

Pierre Condamin-Gerbier, un ancien collaborateur de la banque Reyl & Cie qui est actuellement en prison à Berne pour son témoignage dans l'affaire Cahuzac, a réveillé les vieilles rancœurs contre les Français. Des critiques similaires avaient également refait surface en 2009 lorsqu'Hervé Falciani, un ancien informaticien de la banque HSBC en Suisse, avait vendu un fichier volé comportant une liste d'évadés fiscaux.

Les discriminations ne touchent toutefois pas exclusivement le secteur bancaire. "Le Matin Dimanche" cite ainsi une PME Suisse active dans le secteur de la construction qui écarte les Français après plusieurs mauvaises expériences. Les Français embauchés étaient souvent malades le lundi et le vendredi, se plaint la responsable du recrutement, qui fustige leur attitude revancharde et revendicatrice. "Il y a toujours un problème. Alors que les Espagnols et les Portugais, ça n'a vraiment rien à voir", a-t-elle déclaré sous couvert de l'anonymat.

Avec dépêches

Première publication : 29/07/2013

  • FISCALITÉ

    Un ex-cadre d'une banque suisse remet une liste de personnalités à la justice française

    En savoir plus

  • FINANCES

    Rémunérations plafonnées, salaire minimum : la Suisse deviendrait-elle socialiste ?

    En savoir plus

  • SUISSE

    Les Suisses largement favorables à l'interdiction des parachutes dorés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)