Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

La Suisse boycotte les salariés français, trop "paresseux" et "arrogants"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/07/2013

Les salariés français, considérés comme des salariés "paresseux" et "arrogants" au goût de nombreux employeurs helvètes, sont écartés de certaines candidatures au mépris de l'accord de libre-échange signé avec l'Union européenne.

Les Français ne sont pas les bienvenus auprès des recruteurs suisses. Jugés "paresseux" et "arrogants", certains employés n’hésitent plus à afficher la préférence nationale en mentionnant "Suisse et résident Suisse" comme critères de sélection sur les annonces d’embauche au mépris de l'accord de libre-échange signé avec l'Union européenne, révèle le journal suisse "Le Matin dimanche".

Ces discriminations à l'embauche sont pourtant illégales. La Suisse a signé en 1999 un accord de libre circulation avec l'Union européenne qui entérine le principe de l'égalité de traitement entre les ressortissants de l'Union et les Suisses.

Pour écarter les CV des Français, les entreprises n’hésitent pas à contourner la loi en demandant par exemple un excellent niveau d'allemand quand le poste ne l’exige pas. Certaines d'entre elles invoquent encore les quotas à l'immigration, récemment réinstitués.

"Des Falciani ou des Condamin-Gerbier en puissance"

Le journal prend en exemple un poste proposé sur l'Internet dans une banque genevoise pour un collaborateur dont la mission consiste notamment à ouvrir et fermer des comptes de clients. "Les patrons craignent d'engager des Falciani ou des Condamin-Gerbier en puissance", fait valoir "Le Matin Dimanche".

Pierre Condamin-Gerbier, un ancien collaborateur de la banque Reyl & Cie qui est actuellement en prison à Berne pour son témoignage dans l'affaire Cahuzac, a réveillé les vieilles rancœurs contre les Français. Des critiques similaires avaient également refait surface en 2009 lorsqu'Hervé Falciani, un ancien informaticien de la banque HSBC en Suisse, avait vendu un fichier volé comportant une liste d'évadés fiscaux.

Les discriminations ne touchent toutefois pas exclusivement le secteur bancaire. "Le Matin Dimanche" cite ainsi une PME Suisse active dans le secteur de la construction qui écarte les Français après plusieurs mauvaises expériences. Les Français embauchés étaient souvent malades le lundi et le vendredi, se plaint la responsable du recrutement, qui fustige leur attitude revancharde et revendicatrice. "Il y a toujours un problème. Alors que les Espagnols et les Portugais, ça n'a vraiment rien à voir", a-t-elle déclaré sous couvert de l'anonymat.

Avec dépêches

Première publication : 29/07/2013

  • FISCALITÉ

    Un ex-cadre d'une banque suisse remet une liste de personnalités à la justice française

    En savoir plus

  • FINANCES

    Rémunérations plafonnées, salaire minimum : la Suisse deviendrait-elle socialiste ?

    En savoir plus

  • SUISSE

    Les Suisses largement favorables à l'interdiction des parachutes dorés

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)