Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Didier Guillaume : "Le Medef se comporte très mal"

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un sous-traitant d'Apple accusé d'exploiter ses employés en Chine

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/07/2013

Pegatron, sous-traitant taïwanais d'Apple, ne respecte pas le droit du travail dans ses usines chinoises, révèle l'ONG China Labor Watch. Emploi de mineurs et heures supplémentaires non rémunérées, entre autres infractions, ont été relevés.

China Labor Watch (CLB), une ONG spécialisée dans le droit du travail, a rendu public lundi 29 juillet un rapport sur les conditions de travail dans trois usines chinoises de la compagnie taïwanaise Pegatron, sous-traitant d’Apple. Cette organisation, dont l’enquête a nécessité près de 200 entretiens avec des salariés de Pegatron et des enquêteurs, a relevé de nombreuses infractions au droit du travail.

Ce n'est pas la première fois qu'Apple est la cible de critiques circonstanciées sur les conditions de travail chez ses sous-traitants en Chine, la majorité de ces reproches ayant visé ces dernières années la firme taïwanaise Foxconn, théâtre notamment d'une vague de suicides en 2010.

Près de 70 heures par semaine

Pegatron, qui assemble des iPad et des iPhone dans ses usines chinoises de Shanghai et Suzhou, oblige ses salariés à effectuer des heures supplémentaires non rémunérées en période de production chargée, écrit CLB, dont le siège est à New York. Selon l'organisation, les 70 000 employés des trois sites de production de Pegatron en Chine travaillent en moyenne 66, 67 et 69 heures par semaine. De "nombreux" travailleurs de ces usines sont âgés de moins de 18 ans, certains étant recrutés en tant que stagiaires, ajoute l'ONG américaine.

Sur son site internet, Apple affirme exiger de ses fournisseurs en Chine une durée maximum de travail de 60 heures hebdomadaires ainsi que des heures supplémentaires facultatives. Le fabricant de l'iPhone et de l'iPad interdit le recours à des mineurs sur les chaînes de production.

Apple promet une enquête et des dédommagements

Le groupe taïwanais a répondu dans un communiqué qu’il allait enquêter sur la question et prendrait immédiatement des mesures pour corriger ces violations si elles s’avèrent exactes. Dans un communiqué, Apple a déclaré avoir mené quinze audits dans les usines de cet important sous-traitant depuis 2007 pour s’assurer des bonnes conditions de travail des salariés.

Le groupe américain a assuré qu'il allait "sur le champ" enquêter sur les affirmations contenues dans le rapport de China Labor Watch, en précisant avoir "pris connaissance pour la première fois" de ces accusations. "Si nos audits montrent que les ouvriers sont sous-payés ou n’ont pas pu obtenir de dédommagement pour les heures travaillées effectuées, nous demanderons à Pegatron de les rembourser intégralement", a-t-il ajouté.

Avec dépêches

Première publication : 30/07/2013

  • TECHNOLOGIES

    Apple plus dépendant que jamais de ses iPhone

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Apple ouvre une enquête en Chine après la mort d'une utilisatrice d'iPhone

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Le "made in USA", nouveau front de la guerre Google vs Apple

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)