Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • Ukraine : Washington met en garde Moscou contre une "erreur coûteuse"

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Quatre policiers du "36 quai des Orfèvres" placés en garde à vue pour viol

    En savoir plus

  • Wade à FRANCE 24 : "Macky Sall m’a empêché d’aller au Sénégal"

    En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

EUROPE

Collision de trains en Suisse : la victime est un Français de 24 ans

©

Vidéo par France 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/07/2013

Au lendemain de la collision entre les deux trains en Suisse romande, les enquêteurs privilégient l'hypothèse d'une erreur humaine. L’un des conducteurs, retrouvé mort dans sa cabine, était un Français de 24 ans.

Au lendemain de la collision entre deux trains dans le nord de Lausanne, provoquant 26 blessés et la mort de l’un des conducteurs, la piste favorisée par les enquêteurs laisse envisager une erreur humaine.

Mardi 30 juillet, lors d’une conférence de presse, le porte-parole de la police vaudoise a annoncé que l’hypothèse privilégiée était "le non-respect de la signalisation lumineuse par le train en provenance de Payerne".

Dans la zone de l'accident, il n'y a qu'une voie ferrée de circulation, et les trains ne peuvent se croiser qu'à des points fixes bien déterminés, comme les gares. Le train en provenance de Payerne était arrivé le premier en gare de Grange-près-Marnand pour déposer les passagers. Le second train, en provenance de Lausanne, devait, comme l’indique la règle prévue, passer par la gare sans s’arrêter. Ce n’est qu’après que le train de Payerne était autorisé à redémarrer, avec l’autorisation d’une signalisation lumineuse.

Pourtant lundi, le train venant de Payerne a redémarré, et ce en présence d’un employé des CFF chargé de la sécurité en gare de Grange-près-Marnand, sans que les enquêteurs ne sachent réellement ce qui s’est passé. Toutefois, les enquêteurs ne parlent pas encore de responsabilité pénale.

La vitesse du train venant de Lausanne n’a pu encore être déterminée car sa boîte noire n’a pas encore été examinée.

Le conducteur retrouvé mort était français

L’un des conducteurs du train, retrouvé mort dans sa cabine, était un Français de 24 ans domicilié à Payerne, en Suisse romande. L’homme était aux commandes du train express régional en provenance de Lausanne.

Son corps a été désincarcéré de son habitacle à 1h30 du matin (23h30 GMT) par les pompiers. D’importants matériels avaient été mis en place, dont une grue de 200 tonnes, pour dégager les deux motrices, imbriquée l’une dans l’autre. Une autopsie a été ordonnée par le procureur. Vingt-six personnes ont été hospitalisées mais leur vie n'est pas en danger, a indiqué la police. Il y avait au total 46 personnes dans les deux trains au moment de la collision. Reste que sous la violence du choc, le train a "rétréci de 8 mètres dans l'impact".

L'autre conducteur, un Suisse âgé de 54 ans, a survécu à l'accident en se réfugiant au fond de la rame, juste avant l'impact. L’enquête en cours a permis de déterminer que le train roulait à 40km/h et que, comme les procédures le préconisaient, le conducteur avait eu le temps d’actionner le frein d’urgence.

Avec dépêches

Première publication : 30/07/2013

  • SUISSE

    Collision de deux trains en Suisse : la piste du non-respect de la signalisation privilégiée

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)