Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

EUROPE

L'Italie rend hommage aux victimes de l'accident de car

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/07/2013

Drapeaux en berne et commerces fermés : le gouvernement italien a décrété une journée de deuil national pour ce mardi 30 juillet, jour des funérailles des 38 victimes du terrible accident de car, survenu dimanche soir, près de Naples.

Drapeaux en berne sur tous les édifices publics, commerces fermés pour quelques heures : l'Italie pleure ses morts, mardi 30 juillet, lors d'une journée de deuil décrétée par le gouvernement à l'occasion des funérailles des victimes du dramatique accident de car qui a fait au moins 38 morts dimanche dans la région de Naples.

À partir de 09h30 (07h30 GMT), les funérailles des victimes se dérouleront à Pozzuoli , en présence du Premier ministre Enrico Letta. Vingt-huit des 38 personnes décédées résidaient dans cette petite localité balnéaire proche de Naples.

L'accident spectaculaire, l'un des plus meurtriers de ces dix dernières années en Europe, a traumatisé les Italiens. L'autocar, qui a effectué un vol plané de 30 mètres depuis un pont routier, transportait 48 passagers dont de nombreux enfants, tous originaires de la province de Naples. Ils revenaient d'un pèlerinage à Pietrelcina, la ville natale de Padre Pio, un prêtre italien canonisé en 2002 et vénéré dans le sud de l'Italie.

Les blessés les plus atteints sont des enfants, parfois très jeunes, qui ont été hospitalisés à Naples. Détail poignant, révélé par l'agence Ansa : aucun n'a reçu la visite de ses parents ce qui fait craindre que ces derniers ont perdu la vie dans la catastrophe.

"Tragédie énorme"

C'est un "moment très triste pour l'Italie", "une tragédie énorme", a réagi Enrico Letta, tandis que le président Giorgio Napolitano dénonçait "une tragédie inacceptable", qui incite "tous, institutions comme citoyens, à un engagement plus tenace en faveur de la sécurité routière".

Le parquet d'Avellino a ouvert une enquête pour "homicides involontaires". L'enquête portera non seulement sur l'éventuelle responsabilité du chauffeur, mort dans l'accident, mais aussi sur l'état du véhicule et la qualité de la barrière de protection défoncée par l'autocar pendant sa course folle.

"Nous ferons tout ce que nous pourrons et nous ferons en sorte que tout le monde obtienne justice, c'est vraiment une affaire grave", a promis sur place le procureur en charge de l'enquête, Rosario Cantelmo, précisant que plusieurs personnes avaient déjà été placées sous enquête, sans en révéler ni le nombre ni l'identité. Une autopsie sera réalisée sur le corps du chauffeur pour vérifier si ce dernier avait pris des drogues ou de l'alcool, ou encore s'il a été pris d'un malaise.

En hommage aux victimes, la fête prévue lundi soir pour la présentation de l'équipe de football de Naples a été annulée, et une minute de silence a été observée avant son match amical contre le club turc de Galatasaray.

VIDEO : les premières images de l'accident

 

Première publication : 30/07/2013

  • ITALIE

    Au moins 38 morts dans un spectaculaire accident de car près de Naples

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)