Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord signé en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

EUROPE

En Allemagne, fumer chez soi justifie l'expulsion

© AFP

Texte par Yona HELAOUA

Dernière modification : 31/07/2013

Un tribunal de Dusseldorf, en Allemagne, a jugé ce mercredi qu’un homme qui fume dans son appartement peut être expulsé par son propriétaire si la fumée atteint les parties communes de l’immeuble et que ses voisins s'en plaignent.

C’est une histoire qui devrait intéresser les organisations de lutte contre le tabac. À la suite d'une décision de justice rendue mercredi 31 juillet, Friedhelm Adolfs, un Allemand de 74 ans, est passible d’une expulsion de son appartement à cause de la fumée de ses cigarettes.

La propriétaire de l’immeuble où il loue un appartement depuis 40 ans a en effet déposé plainte contre lui, au motif qu’elle et des voisins étaient gênés par les émanations tabagiques qui descendaient dans la cage d’escalier.

"Odeur inacceptable et intolérable"

Ce gros fumeur a eu beau se défendre en expliquant que l’isolation était mauvaise et qu’il ne pouvait pas empêcher la fumée de s’échapper par la porte de l’appartement, le tribunal de Düsseldorf a tranché en faveur de la propriétaire. Il a autorisé l’expulsion du retraité, qui peut encore faire appel du jugement.

Dans ce cas, la cage d’escalier est en effet considérée comme un espace public, et les autres résidents ne doivent pas être les victimes de cette "odeur inacceptable et intolérable", a jugé la cour. Une décision qui maintient une certaine ambiguïté, puisque le tribunal a également rappelé l’existence du droit de fumer chez soi.

Comme dans plusieurs États européens, fumer est interdit dans les espaces publics en Allemagne. Au pays d’Helmut Schmidt, 94 ans et fumeur invétéré – il insiste pour pouvoir fumer lorsqu’il est interviewé à la télévision – cette décision, si elle est confirmée, pourrait un jour faire jurisprudence.

Première publication : 31/07/2013

  • FRANCE

    Les députés votent l'interdiction de vente de la cigarette électronique aux mineurs

    En savoir plus

  • FRANCE

    Qui veut la peau de la cigarette électronique ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)