Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

Economie

Un nouveau plan de départs prévu chez Air France

© AFP

Vidéo par France 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/07/2013

La compagnie franco-néerlandaise Air France-KLM doit annoncer mercredi un plan de départs volontaires qui, selon la CGT, concernerait 2 500 salariés. Cette réduction d'effectifs vise notamment les activités de court et moyen-courriers.

La direction d'Air France a annoncé mercredi entre 2.500 et 2.600 nouvelles suppressions de postes d'ici à 2014 au sein de la compagnie aérienne lors d'un comité central d'entreprise (CCE), a indiqué le secrétaire général de la CGT Didier Fauverte.

Selon lui, la direction a informé les représentants du personnel qu'elle procèderait à ces suppressions de postes dans le cadre d'un ou de plusieurs plans de départs volontaires. Interrogée, la direction d'Air France n'a pas souhaité "pour le moment confirmer ces chiffres". Ce nouveau plan de départs volontaires correspond à la phase 2 du plan Transform 2015 qui a déjà entraîné la suppression de 5.600 postes au sein de la compagnie aérienne.

Les syndicats ont accueilli sans surprise l'annonce de nouvelles restructurations qui étaient attendues pour septembre. Pour Béatrice Lestic, secrétaire général de la CFDT, "il n'y a pas de vraie surprise sur cette annonce-là". "On attend d'avoir le chiffrage du sureffectif", a-t-elle déclaré à l'AFP. "L'essentiel des mesures sera détaillé plutôt à la rentrée lors du CCE du 4 octobre", a-t-elle précisé. Elle a toutefois rappelé que, dans le cadre de Transform 2015, un accord avait été signé avec la direction "avec un engagement de l'entreprise de ne pas recourir à des départs contraints".

"Je pense qu'on va être sur des niveaux relativement élevés puisque la direction table sur des départs chiffrés allant de 2.500 à 3.000 personnes", a déclaré pour sa part Didier Fauverte, secrétaire général de la CGT Air France. Il a rappelé qu'un plan de départ volontaire avait déjà été mis en ?uvre deux ans avant l'accord sur Transform 2015. "En l'espace de 4 ans, on va avoir perdu entre 12 et 15.000 personnes. Cela commence à faire beaucoup", a-t-il jugé.

Faiblesse du court et moyen courrier

"Au point de vue opérationnel, notamment dans les escales, ça devient plus que tendu. Il y a de moins en moins de personnes au contact des passagers", a-t-il affirmé, ajoutant ne pas être "persuadé que les économies sont faites au bon endroit".

La première phase de Transform 2015 a d'ores et déjà entraîné entre juin 2011 et juin 2013 une baisse des effectifs de 5,3%, soit 5.600 personnes. Les effectifs sont ainsi passés de 106.300 à 100.700 salariés, intérimaires compris.

Transform 2015 doit permettre de réaliser en trois ans deux milliards d'euros d'économies, en partie grâce à une efficacité économique supplémentaire de 20%, et de ramener la dette à 4,5 milliards fin 2014 contre 6,5 milliards en janvier 2012.

Au printemps, la direction avait néanmoins prévenu que le plan allait être amplifié, le groupe souffrant toujours de la faiblesse du réseau court et moyen-courrier chez Air France et du cargo pour l'ensemble du groupe. Le réseau court et moyen-courrier de KLM sera, lui, épargné par les nouvelles mesures.

Le court et moyen-courrier d'Air France, affecté par la vive concurrence des compagnies à bas coûts, a enregistré l'an dernier 800 millions de pertes contre 700 millions en 2011.

Dans l'activité cargo, le groupe va encore réduire ses capacités, abandonnant de plus en plus les avions tout cargo au profit du fret en soute.

La restructuration mise en oeuvre depuis un an et demi chez Air France s'est pourtant traduite par des résultats en nette amélioration au deuxième trimestre 2013. D'avril à juin, le groupe a divisé par cinq sa perte nette, à moins 163 millions d'euros.

Dans le même temps, il a dégagé un bénéfice d'exploitation de 79 millions d'euros contre une perte de 79 millions un an plus tôt, ce qui, "pour un deuxième trimestre, est une première depuis cinq ans", a déclaré le PDG.

AFP

Première publication : 31/07/2013

  • AÉRONAUTIQUE

    Air France-KLM entend se séparer de plus d'un salarié sur dix d'ici à la fin de 2013

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    Air France s'apprête à préciser les contours de sa restructuration

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'assemblée générale d'Air France-KLM refuse de valider la prime de Pierre-Henri Gourgeon

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)