Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Amériques

Assange condamne le verdict prononcé contre le soldat Manning

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/07/2013

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a vivement condamné le verdict prononcé à l'égard de Bradley Manning. Le soldat, condamné pour espionnage, avait remis plusieurs milliers de documents confidentiels au site internet WikiLeaks.

Il a tenu à prendre ouvertement la défense de la "plus importante source journalistique que le monde ait jamais vu". Le fondateur du site WikiLeaks, Julian Assange, a condamné, mardi 30 juillet dans la soirée, le verdict prononcé par un tribunal militaire contre le soldat Bradley Manning à l’origine des plus importantes fuites de documents confidentiels de l’histoire américaine.

Assange - cloîtré dans l’ambassade d’Équateur à Londres depuis plus d’un an afin d’échapper à une possible extradition vers la Suède où la justice entend le poursuivre pour deux affaires d’agressions sexuelles présumées-, a accusé Barack Obama de pêcher par "extrémisme" en matière de sécurité nationale. Selon lui, le soldat n’a pas bénéficié d’un procès équitable. "C’est un précédent dangereux et un exemple de l’extrémisme en matière de sécurité nationale. C’est un jugement qui manque de clairvoyance, qui est intolérable et qui doit être cassé", a-t-il déclaré.

Bradley Manning, qui a été reconnu coupable mardi d’espionnage mais non de "collusion avec l’ennemi", avait fourni au site WikiLeaks plusieurs centaines de milliers de documents confidentiels alors qu’il était employé comme analyste de rang subalterne en Irak.

Il a été condamné pour cinq chefs d’espionnage et 14 autres chefs d’inculpation. Il risque une peine de prison pouvant aller jusqu’à 136 ans de réclusion.

La sévérité de la peine apparaît comme un avertissement à l’adresse des lanceurs d’alerte, déterminants pour la survie de l’organisation de Julian Assange. "En 2008, Barack Obama, alors candidat à la présidence, faisait campagne sur un programme qui louait le fait d’alerter l’opinion comme un acte de courage et de patriotisme", a commenté Assange. "Ce programme a été complètement trahi par les actes de Barack Obama", a-t-il conclu. 

Le fondateur de WikiLeaks pourrait également tomber sous le coup d’une extradition vers les États-Unis pour répondre des faits impliquant Bradley Manning.

Avec dépêches

Première publication : 31/07/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Manning non coupable de collusion avec l'ennemi, condamné pour espionnage

    En savoir plus

  • WIKILEAKS

    Bradley Manning, la taupe de Wikileaks, attend son verdict

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'effet Bradley Manning sur WikiLeaks

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)