Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le projet de nouvelle Constitution adopté en Conseil des ministres en Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

La France va-t-elle rendre à Alger les crânes d’Algériens du XIXème siècle ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les 7 mercenaires", il était une deuxième fois dans l’Ouest

En savoir plus

FACE À FACE

Les révélations de Buisson, nouveau coup dur pour Sarkozy ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Investiture d'Ali Bongo au Gabon , l'opposition dénonce un "coup d'Etat électoral"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

EUROPE

Affaire Prism : Washington fustige la Russie, Snowden la remercie

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/08/2013

Edward Snowden a remercié jeudi les autorités russes qui lui ont permis d’obtenir l’asile temporaire dans le pays. Washington, "extrêmement déçu", a de son côté dénoncé la décision de Moscou de ne pas expulser le fugitif.

Enfin libre après avoir reçu l'asile temporaire en Russie pour une durée d'un an, Edward Snowden a remercié jeudi 1er août les autorités de son pays d'accueil, estimant que cette décision était la preuve que "le droit est victorieux".

"Au cours des huit dernières semaines, nous avons vu l'administration Obama ne manifester aucun respect pour le droit international ou le droit national, mais au bout du compte, le droit est victorieux. Je remercie la Russie de m'accorder l'asile", a-t-il déclaré dans un communiqué.

"On ne cache pas sa désapprobation à la Maison Blanche"


Après plus d’un mois passé dans la zone de transit de l'aéroport Cheremetievo de Moscou, l’ancien agent de la CIA, inculpé d'espionnage par les États-Unis après avoir révélé au public l’existence de programmes de surveillance à grande échelle, a pu fouler jeudi le sol russe et se trouve désormais dans un lieu tenu secret.

Les États-Unis "extrêmement déçus"

Les États-Unis, eux, n’ont pas vu l'initiative russe d’un bon œil, estimant que l'asile accordé à Edward Snowden dans le pays portait un coup à la bonne coopération entre Washington et Moscou dans le domaine judiciaire. "Nous sommes extrêmement déçus du fait que le gouvernement russe ait pris cette décision malgré nos demandes très claires, et légales, en public et en privé, de voir M. Snowden expulsé vers les États-Unis pour qu'il réponde des accusations portées contre lui", a affirmé le porte-parole de l'exécutif américain, Jay Carney.

Washington hésite par ailleurs à maintenir le sommet russo-américain prévu début septembre, a déclaré la Maison Blanche.

Avec dépêches

Première publication : 01/08/2013

  • AFFAIRE PRISM

    Snowden reçoit l'asile temporaire en Russie et quitte l'aéroport de Moscou

    En savoir plus

  • ESPIONNAGE

    XKeyscore, le meilleur outil de la NSA pour surveiller Internet

    En savoir plus

  • RUSSIE - ÉTATS-UNIS

    Affaire Snowden : Washington ne demandera pas la peine de mort

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)