Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bachar al-Assad au 20H

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du sud : l'armée déployée pour faire face aux violences xénophobes

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Le plan de Hollande pour l'emploi des jeunes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le Bureau des légendes" : Une série d'espionnage entre psychologie et action

En savoir plus

FOCUS

Beate et Serge Klarsfeld : un couple qui a dédié sa vie à la traque des nazis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Méditerranée : "Le cimetière marin"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Derrière les islamistes, les bassistes"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Selon Pierre-René Lemas (CDC), il faut commencer à baisser les impôts

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Méditerranée : Deux fois plus de morts que pour le Titanic en un an

En savoir plus

Sports

Euro -19 ans : les Bleuets s'inclinent en finale face à la Serbie

© http://www.fff.fr

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/08/2013

L'équipe de France des moins de 19 ans s'est incliné jeudi face à la Serbie (0-1) en finale de l'Euro, en Lituanie. Un résultat décevant après le beau parcours des Bleuets dans cette compétition.

L'équipe de France des moins de 19 ans s'est inclinée en finale de l'Euro face à la Serbie (1-0), jeudi à Marijampole en Lituanie, échouant ainsi à emboîter le pas des moins de 20 ans français sacrés champions du monde en Turquie le 13 juillet.

Au coup de sifflet final, les mini-Bleus voyaient leur rêve de bel été voler en éclats quand les Serbes exultaient, à l'image de Mitrovic, impressionnant et passeur décisif pour Lukovic, ces deux joueurs ayant été les bourreaux des Français.

Tout n'est pas à jeter et le parcours de Benzia et ses partenaires reste honorable. Les joueurs de Francis Smerecki ont tout de même écarté l'Espagne, double tenante du titre, en demi-finale (2-1 en prolongation).

Mais comme dit l'adage, cruel, après une finale, on ne retient que le nom du vainqueur. Les mini-Bleus l'ont appris à leurs dépens.

La France avait remporté l'Euro des moins de 19 ans deux fois, en 2005 et 2010. La dernière fois, c'était d'ailleurs avec le même coach, Smerecki. Cette fois, la recette n'a pas fonctionné.

La bande du capitaine Laporte n'a pas fait aussi bien que celle de Pogba, tête de file des moins de 20 ans, mais elle a tout de même fait mieux que les féminines françaises, éliminées en quart de finale de l'Euro dames alors qu'on les donnait favorites.

Les fans de foot français vont maintenant reporter leur attention sur les A, qui restent sur une tournée sud-américaine ratée, alors que plane l'ombre des barrages sur la route qui mène au Mondial au Brésil en 2014.

Manque d'agressivité

Dans le petit stade de Marijampole (6.000 spectateurs), tout a basculé en deuxième période après une première mi-temps décevante. Les mini-Bleus, empruntés, ont trop rarement réussi à construire des mouvements. Ils pourront méditer sur la discipline, l'organisation des Serbes et leur concentration intacte pour saisir la moindre opportunité.

Alors que Martial (Monaco), décevant, venait d'être remplacé par le Toulousain Rodrigues (56e), la Serbie ouvrait le score avec ce surplus d'agressivité qui manquait aux mini-Bleus. Golubovic récupérait un ballon, transmettait à son capitaine Pavlovski, qui servait Mitrovic, attaquant excentré remisant intelligemment pour Lukovic, buteur (1-0, 57e).

Ce but avait au moins le mérite de réveiller les Français. Mais Hunou trouvait le gardien (61e), tout comme Benzia (64e).

La première mi-temps ne laissera pas un grand souvenir. Les deux équipes avaient peut être laissé trop d'énergie en demi-finale (prolongation pour les Français contre l'Espagne, tirs au but pour les Serbes contre le Portugal).

Mais les Serbes furent meilleurs dans le pressing et le quadrillage du terrain. C'est la première fois que la Serbie remporte l'Euro dans cette catégorie d'âge.

AFP

Première publication : 02/08/2013

  • FOOTBALL

    Euro -19 ans : les Bleuets, vainqueurs de l'Espagne (2-1), en route pour la finale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)