Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

VOUS ÊTES ICI

Le Paris secret des passages

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mauvais pari"

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Bond de popularité pour l'exécutif : regain éphémère ou capital politique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'insaisissable Djamel Beghal"

En savoir plus

DÉBAT

Éducation, banlieues, jeunesse, le "vivre-ensemble" de François Hollande (partie 2)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

États-Unis : spéculation autour des places du Super Bowl

En savoir plus

DÉBAT

Éducation, banlieues, jeunesse, le "vivre-ensemble" de François Hollande

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ahmed, 8 ans, au commissariat

En savoir plus

POLITIQUE

"La France est au bord d’une situation très dure"

En savoir plus

FRANCE

Le Conseil d'État annule l'interdiction du maïs MON810 de Monsanto

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/08/2013

L'interdiction de cultiver le maïs transgénique MON810 de Monsanto en France instaurée par un moratoire de mars 2012 a été annulée, ce jeudi, par le Conseil d'État.

Bonne nouvelle pour le semancier américain Monsanto : le Conseil d'État a annulé, jeudi 1er août, l'interdiction de cultiver en France le maïs transgénique MON 810 du géant américain.

"Il ressort en effet de la jurisprudence de la Cour de justice de l'Union européenne qu'une telle mesure ne peut être prise par un État membre qu'en cas d'urgence et en présence d'une situation susceptible de présenter un risque important mettant en péril de façon manifeste la santé humaine, la santé animale ou l'environnement", justifie la plus haute autorité de la justice administrative francaise dans son arrêt.

Nouvelle interdiction ?

La culture, en France, du maïs transgénique de Monsanto avait été interdite par le gouvernement Fillon en mars 2012. Un moratoire instauré après une première décision de la justice qui avait annulé la précédente interdiction de cultiver cet OGM sur le sol français qui était en vigueur depuis 2011.

Reste maintenant à savoir quelle va être la réaction du gouvernement. Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a laissé entendre, jeudi matin sur Europe 1, qu'en cas d'annulation de l'interdiction, le gouvernement prendrait de nouvelles dispositions légales pour interdire ce maïs.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 01/08/2013

  • BIOTECHNOLOGIES

    Monsanto renonce à faire homologuer des cultures OGM dans l'Union européenne

    En savoir plus

  • PROCÈS

    Agent orange au Vietnam : la justice sud-coréenne condamne Monsanto

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)