Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

  • Gaza : tirs meurtriers contre une école de l'ONU, fragile espoir de trêve

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

FRANCE

Le célèbre 36 quai des Orfèvres fête ses 100 ans

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/08/2013

Le siège historique de la police judiciaire de Paris, situé au 36, quai des Orfèvres et immortalisé notamment par le commissaire Maigret, fête son 100e anniversaire. Le déménagement de la PJ de ces locaux jugés trop vétustes est prévu d’ici 2017.

La police judiciaire (PJ) parisienne célèbre ce jeudi ses 100 ans, au moment où elle s'apprête à quitter son siège mythique, le fameux "36, quai des orfèvres", d’ici 2017.

Inspiration pour nombre de cinéastes et romanciers du monde entier, les locaux de la PJ, attenants au Palais de justice, face à la Seine, vont être déplacés dans un immeuble moderne, quartier des Batignolles, dans le XVIIe arrondissement de Paris. Ce déménagement est devenu au fil des années inévitable en raison de la vétusté du célèbre bâtiment, construit entre 1875 et 1880.

"Des conditions vraiment déplorables"

"On ne peut plus travailler avec des salles de garde à vue qui ne sont plus aux normes", confiait récemment au Figaro un haut responsable policier.

Les locaux pâtissent en effet de nombreux inconvénients : manque d’espace, électricité pas aux normes, difficulté d'accès et de stationnement pour les voitures des policiers, pas assez de moyens de surveillance.

"Certains bossent dans des conditions vraiment déplorables", assure le directeur de la PJ parisienne, Christian Flaesch. "Il faut vraiment offrir à ces policiers des locaux qui soient dignes du travail qu'ils fournissent", assure-t-il.

D'ici fin 2016, 1 700 enquêteurs d'élite, l'anti-gang, la brigade criminelle, la brigade des stupéfiants, mais aussi la brigade financière, située, elle, rue du Château des Rentiers, vont donc plier bagages. Le sort du "36" n'est, lui, pas encore tranché.

Un lieu historique

Un clap de fin émouvant pour un lieu qui a vu défiler tous les grands criminels : de Landru à Petiot en passant par Violette Nozière, Jacques Mesrine ou encore le tueur en série Guy Georges. Le bâtiment doit également sa renommée au personnage de fiction imaginé par l’écrivain belge Georges Simenon, le commissaire Maigret. Le 36, quai des Orfèvres est en effet le point de ralliement d'intrigues menées par le policier des années 1930 à la fin des années 1960.

À l'occasion de ce 100e anniversaire, La Poste a annoncé la mise en vente, le 13 septembre prochain, de plus de 1,5 millions de timbres d'une valeur de 0,63 euros représentant la façade de la bâtisse sur un fond bleu nuit.

Avec dépêches

Première publication : 01/08/2013

COMMENTAIRE(S)