Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Afrique

La justice ordonne la remise en liberté conditionnelle de la Femen Amina

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 01/08/2013

La justice tunisienne a ordonné jeudi la remise en liberté conditionnelle de la militante Femen Amina Sbouï. La jeune femme, détenue depuis mai, doit comparaître prochainement dans l'affaire de profanation de sépulture.

La justice tunisienne a ordonné, jeudi 1er août, la remise en liberté conditionnelle d’Amina Sbouï, la militante des Femen, dans l'attente de ses prochaines comparutions, a indiqué à l'AFP son avocat, Halim Meddeb. La féministe, jusque-là détenue depuis mai dans une prison pour femmes au sud de Tunis, reste en effet inculpée dans l’affaire de profanation de sépulture.

"C'est une grande surprise, la chambre d'accusation de Sousse a ordonné la remise en liberté", a déclaré Me Meddeb. "Elle sera libre dans quelques heures, je ne m'y attendais pas".

"La justice a montré qu'elle était indépendante"

La mère d'Amina, que la jeune fille a accusée de l'avoir séquestré après la publication des photos dénudées, a également exprimé sa joie à l'AFP. "Je suis heureuse, je vais tenir enfin ma fille entre mes bras, la justice a montré qu'elle était indépendante", a-t-elle dit.

Même constat du côté d'un autre avocat de la jeune militante, Me Ghazi Mrabet : "C'est un soulagement, cela prouve qu'une partie de la justice tunisienne au moins est indépendante", s'est-il félicité. Ces dernières semaines, des poursuites contre la jeune femme pour outrage à des gardiennes de prison et atteinte à la pudeur ont été abandonnées.

En mars dernier, la lycéenne de 18 ans avait fait scandale après avoir publié sur Internet des photos d'elle seins nus. Elle avait été arrêtée le 19 mai lors d’une action de protestation.

Le placement en détention d'Amina avait déclenché un vaste mouvement de solidarité en Tunisie comme à l'étranger, de la part d’ONG, opposants et militants des droits de l'Homme.

La jeune femme reste inculpée pour avoir peint le mot "Femen" sur le muret d'un cimetière de Kairouan (150 km au sud de Tunis) afin de dénoncer un rassemblement salafiste. La profanation est passible de deux ans de prison en Tunisie.

Avec dépêches 

Première publication : 01/08/2013

  • TUNISIE

    Non-lieu pour Amina, la Femen jugée pour "avoir dénoncé la torture en prison"

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Amina, la Femen tunisienne, jugée pour "avoir dénoncé la torture en prison"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Polémique : le nouveau timbre Marianne inspiré d’une Femen

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)