Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Confusion au Lesotho après une possible tentative de coup d'État

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

FRANCE

La SNCF dans le viseur d'élus américains pour son rôle dans l'Holocauste

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/08/2013

Des élus républicains et démocrates du Congrès américain souhaitent poursuivre la compagnie ferroviaire française pour son rôle dans le transport des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale vers les camps de la mort.

Plusieurs élus républicains et démocrates du Congrès américain ont déposé un nouveau projet de loi afin d'autoriser des poursuites contre la SNCF pour son rôle dans le transport de juifs vers les camps de la mort pendant la Seconde Guerre mondiale. Si elle était approuvée, cette loi permettrait de contrer l'argument selon lequel la compagnie française ne peut être poursuivie aux États-Unis en raison d'une loi américaine qui lui garantit l'immunité en tant que société contrôlée par un État étranger.

"Cela fait longtemps que les survivants et les parents de ceux qui ont péri tentent d'établir la responsabilité de la SNCF pour le rôle actif qu'elle a joué pendant l'Holocauste, mais jusqu'à présent la société a réussi à se draper dans l'immunité et à éviter ainsi toute procédure devant les tribunaux américains", a expliqué le sénateur Chuck Schumer dans un communiqué.

La SNCF, "un rouage de la machine nazie d'extermination"

Cette loi "permettrait aux survivants et aux parents [des victimes] de faire rendre des comptes à la compagnie ferroviaire française devant un tribunal pour avoir envoyé des milliers de personnes à la mort durant la Seconde Guerre mondiale", poursuit-il. S'il est adopté, le texte doit être envoyé au président Barack Obama pour promulgation.

En 2011, le président de la SNCF Guillaume Pepy avait reconnu les responsabilités de l'entreprise dans la déportation de juifs. La compagnie ferroviaire fut "un rouage de la machine nazie d'extermination", avait-il déclaré alors, tout en précisant que plus de 2 000 cheminots avaient été exécutés par l’occupant nazi. Loin de toute considération éthique, beaucoup ont estimé que la SNCF avait dû présenter ses "excuses" pour préserver ses chances d'obtenir des contrats outre-Atlantique.

Réquisitionnée par l'État Français de Vichy à la demande des autorités d'occupation allemandes, la SNCF a transporté 76 000 juifs de France dans des wagons de marchandises à travers le pays et vers les camps d'extermination entre 1942 et 1944.

Avec dépêches

Première publication : 02/08/2013

  • FRANCE

    La SNCF a été "un rouage de la machine nazie d'extermination" selon son PDG

    En savoir plus

  • FRANCE

    Premiers regrets de la SNCF pour son rôle dans la déportation

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)