Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Sports

Le PSG remporte le Trophée des champions face à Bordeaux

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/08/2013

Le Paris Saint-Germain a décroché samedi le Trophée des champions à Libreville, au Gabon, face à Bordeaux (2-1). Les Parisiens ont réussi à faire la différence en toute fin de match.

Le PSG de Laurent Blanc a tremblé pour sa première officielle, samedi au Gabon, mais il a fini par décrocher dans les ultimes instants son premier titre de la saison en battant Bordeaux dans le Trophée des champions (2-1).

Certes, il s'agit d'une ligne anecdotique sur un palmarès mais le club parisien, qui a été mené jusqu'à la 82e minute après un but d'Henri Saivet en fin de première période, a su faire montre d'orgueil et s'en contentera.

Une première réalisation du jeune Hervin Ongenda a remis le PSG dans le coup (82e) et une autre, signée Alex dans les arrêts de jeu (90e+5), a définitivement écarté les Bordelais qui pensaient disputer une séance de tirs au but.

"Ça a été un match difficile avec une équipe qu'on respecte beaucoup. Ce match a été très difficile, notamment en première où on n'a pas su concrétiser. Après en deuxième, on a su trouver les ressources mentales et morales suffisantes", s'est félicité Laurent Blanc au micro de beIN Sport.

"Il faut rendre hommage à cette équipe de Bordeaux qui a failli conclure sur une victoire. C'est un bon exemple dans cette saison car toutes les équipes vont être difficiles à jouer", a ajouté le successeur de Carlo Ancelotti.

Côté bordelais, une pointe d'amertume s'est conjuguée au sentiment que le groupe girondin avait laissé entrevoir sur la pelouse du stade de l'Amitié de Libreville, au Gabon, de belles promesses pour la saison à venir.

"Il ne nous a pas manqué grand-chose. On a le deuxième but pour faire le break, on ne le met pas. Je pensais qu'on allait finir aux penalties. Mais bon, il faut féliciter les joueurs qui ont fait un match encourageant pour la suite", a souligné l'entraîneur bordelais Francis Gillot.

Une première pour Laurent Blanc

Après une entame plutôt équilibrée et plaisante pour un match de reprise, le PSG s'est fait surprendre sur un contre bordelais en fin de première période.

Lancé côté gauche, Nicolas Maurice-Belay a adressé un centre en bout de course à Henri Saivet, qui d'une tête piquée astucieuse, est venu battre Salvatore Sirigu (38e).

Privé de deux de ses recrues phares de l'été restées à Paris, Edinson Cavani et Marquinhos, le club de la capitale a longtemps semblé en manque d'inspiration jusqu'à un moment de révolte initié à partir de la 70e minute.

Dynamisé par les entrées conjuguées de Marco Verratti, Kingsley Coman et surtout d'Hervin Ongenda, le PSG a commencé à être plus tranchant et a cru égaliser à la 79e, lorsque Zlatan Ibrahimovic a placé une tête dans les filets bordelais.

Mais l'arbitre, à tort, a refusé ce but au Suédois pour un hors-jeu imaginaire.

A peine trois minutes plus tard, le jeune Ongenda a fait oublier cette erreur d'arbitrage en marquant son tout premier but en compétition officielle chez les pros.

Magnifiquement servi dans la surface par Ibrahimovic après un bon travail de perforation dans l'axe de Lucas, le Parisien âgé de 18 ans a trompé Cédric Carasso d'une reprise du pied droit, qui a terminé entre les jambes du gardien bordelais (82e).

En toute fin de rencontre, Alex a sauté plus haut que tout le monde sur un dernier coup franc de Lucas.

Et c'est d'une tête puissante qu'il est venu tuer le match, sur la sirène, pour apporter au PSG son premier titre de la saison et à son entraîneur, Laurent Blanc, sa première victoire en match officiel dans ses nouvelles fonctions.

Reuters

Première publication : 04/08/2013

  • FOOTBALL

    Le Real de Carlo Ancelotti fait plier le PSG en match amical

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : Lyon prend une option sur sa qualification

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    PSG : le "Matador" Cavani est officiellement parisien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)