Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Moyen-orient

Le nouveau président iranien Hassan Rohani officiellement investi

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/08/2013

Le nouveau président iranien, Hassan Rohani, élu dès le premier tour le 14 juin, a été officiellement investi ce samedi en présence du Guide suprême. Le religieux modéré a promis d’œuvrer pour la levée des sanctions "injustes" imposées au pays.

Après l'élection, l'investiture. Le nouveau président modéré iranien Hassan Rohani a été investi samedi 3 août dans l'après-midi, lors d'une cérémonie en présence du guide suprême l'ayatollah Ali Khamenei et de hauts responsables du pays. Une cérémonie au cours de laquelle le religieux modéré s’est donné pour priorité la levée des sanctions imposées à l’Iran en raison de son programme nucléaire.

"Le gouvernement va œuvrer pour sauver l'économie, relancer l'entente constructive avec le monde, faire de nouveaux pas pour la grandeur de l'Iran, assurer les intérêts nationaux et lever les sanctions injustes", a déclaré Hassan Rohani, dans un discours retransmis en direct par la télévision d'État.

Au cours de la cérémonie, qui a eu lieu dans une Husseiniyeh, lieu de culte chiite, le Guide, véritable numéro un du régime des mollahs, a embrassé sur la joue le nouveau président, lequel a déposé en retour un baiser sur le revers de son vêtement.

"Un homme compétent"

Le Guide Khamenei s’est également félicité de l’élection de Rohani. "Le choix d'un homme compétent qui a servi pendant trois décennies l'establishment (islamique) et a résisté face aux ennemis en tant que religieux témoigne d'un message de fidélité au régime et de confiance au clergé", a-t-il écrit dans le décret d'investiture, lu par son chef de cabinet.

Dimanche, le nouveau chef d’État prêtera serment devant le Parlement lors d'une cérémonie pour laquelle l'Iran a invité, pour la première fois, des dirigeants étrangers. Une dizaine de chefs d'État de pays de la région feront le déplacement. Javier Solana, ancien chef de la diplomatie européenne, qui avaient mené des négociations nucléaires avec l'Iran au nom des grandes puissances, est l'invité de marque de cet événement.

Hassan Rohani a créé la surprise le 14 juin en se faisant élire dès le premier tour avec 51 % des voix. Il succède à Mahmoud Ahmadinejad, dont les huit années de présidence ont été marquées par de nombreuses tensions avec l'Occident, en particulier sur le dossier nucléaire controversé de Téhéran.

Avec dépêches

Première publication : 03/08/2013

  • IRAN

    Polémique autour des propos déformés du président iranien sur Israël

    En savoir plus

  • iran

    IRANORAMA, un webdocumentaire dont vous êtes le héros

    En savoir plus

  • IRAN

    Pour Rohani, le dossier nucléaire "ne peut être réglé que par la négociation"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)