Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"L'abri" : plongée dans un centre d'hébergement pour SDF

En savoir plus

FOCUS

À Toulon, la communauté musulmane tente de lutter contre "l'islamalgame"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola : un an après le début de l'épidémie, quel bilan tirer ?

En savoir plus

DÉBAT

"Islam de France" : comment réformer ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La réponse un peu courte d'Obama à Netanyahou"

En savoir plus

SUR LE NET

Égypte : la Toile se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande face au FN"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls veut son "Islam de France"

En savoir plus

Afrique

Les leaders des Frères musulmans jugés à partir du 25 août en Égypte

© AFP | Le guide suprême des Frères musulmans, Mohamed Badie

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/08/2013

Le procès des dirigeants des Frères musulmans, dont le Guide suprême Mohamed Badie, toujours en fuite, débutera le 25 août en Égypte, a annoncé dimanche le ministère de la Justice. Les membres de la confrérie sont accusés d'incitation au meurtre.

La justice égyptienne a fixé au 25 août l'ouverture du procès de six dirigeants des Frères musulmans, dont leur Guide suprême Mohamed Badie et ses deux adjoints Khairat al-Chater et Rachad Bayoumi, a rapporté dimanche 4 août l'agence officielle Mena.

Mohamed Badie, actuellement en fuite, et ses deux adjoints, en détention, doivent répondre d'"incitation au meurtre", après que huit manifestants ont été tués alors qu'ils tentaient d'attaquer le siège des Frères au Caire le 30 juin dernier. Les trois autres accusés - dont deux sont également en fuite - sont pour leur part accusés de "meurtre", précise Mena.

En juillet, la justice égyptienne avait émis des mandats d'arrêt contre quelque 300 membres de la confrérie.

Nouvel appel à manifester

L’annonce de ce procès n’a pas découragé les islamistes pro-Morsi. Ces derniers ont appelé à des manifestations dimanche soir, à l'occasion de la nuit du Destin, la plus sacrée du ramadan, après que de petites manifestations sporadiques ont eu lieu en journée.

Bien que le gouvernement ait menacé de disperser par la force les deux sit-in des pro-Morsi au Caire, l'ambiance était toujours joyeuse et festive dimanche peu avant la rupture du jeûne sur la place Rabaa al-Adawiya.

Avec dépêches

Première publication : 04/08/2013

  • ÉGYPTE

    Al-Sissi tend la main aux islamistes pour tenter de régler la crise politique

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Selon Al-Qaïda, les pro-Morsi défient l'armée avec l'aide de Washington

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'armée égyptienne : un empire économique très discret

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)