Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

SPORT

Daniel Adongo, le rugbyman africain qui veut percer dans le football américain

© Robert Scheer/The Star

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 05/08/2013

Le Kényan Daniel Adongo n'avait jamais joué au football américain de toute sa vie. Il a pourtant récemment signé un contrat avec la prestigieuse équipe des Colts d'Indianapolis. Ce rugbyman a été repéré pour ses qualités physiques exceptionnelles.

Lors de son premier entraînement avec le club des Colts d’Indianapolis, Daniel Adongo a eu bien du mal à enfiler son casque et ses épaulières de protection. À 23 ans, ce Kenyan, né à Nairobi mais qui a fait ses études en Afrique du Sud, n’avait jamais joué au football américain et seulement regardé quelques matches à la télévision. Contre toute attente, ce joueur de rugby a pourtant signé le 25 juillet dernier un contrat de deux ans avec l’une des plus prestigieuses équipes de la ligue américaine (NFL).

"Nous sommes excités, en tant que club, d’acquérir Daniel Adongo", a ainsi déclaré le manager général des Colts Ryan Grigson dans un communiqué. "Il n’est pas seulement un athlète d’élite et un joueur de rugby de niveau international, mais il est aussi un compétiteur exceptionnel et un être humain qui a l’état d’esprit requis pour notre sport. On attend tous avec impatience de suivre son développement dans les semaines à venir".

Du haut de son 1m96 et de ses 117 kilos, le rugbyman a tapé dans l’œil de cette équipe de football américain, deux fois vainqueur du Superbowl (1970 et 2006), grâce à son physique exceptionnel. Un recruteur des Colts l’a repéré alors qu’il évoluait cette saison avec les Southern Kings, un club sud-africain de rugby à XV situé à Port Elizabeth, et lui a proposé de venir faire un essai aux États-Unis mi-juillet.

"Quand vous recevez un email de ce genre d’équipe, vous savez qu’ils ne rigolent pas", a raconté Daniel Adongo sur le site officiel de son nouveau club. "J’ai suivi mon instinct", poursuit le joueur.

Tout à apprendre

Le rugbyman aurait pourtant pu se permettre de refuser cette aventure de l’autre côté de l’Atlantique. Talent reconnu en Afrique du Sud après avoir joué notamment pour les Natal Sharks ou encore les Blue Bulls, il était également dans le viseur de grands clubs européens comme le RC Toulon, champion d’Europe en titre.

Même s’il s’apprête désormais à jouer en "terrain inconnu", Daniel Adongo ne regrette pas son choix et veut vivre pleinement cette nouvelle expérience : "J’apprends très vite. J’apprécie la chance que j’ai. Je vais essayer d’être le meilleur possible pour mon équipe".

Les Colts d’Indianapolis devraient ainsi l’utiliser principalement en tant “qu’outside linebacker”, c’est-à-dire comme joueur à vocation défensive. Pour son entraîneur, Daniel a certes beaucoup à apprendre mais il aura l’avantage de ne pas avoir de mauvaises habitudes. "Tout ce que nous allons lui inculquer sera du 100 % Colts. C’est une grande opportunité", souligne Ryan Grigson.

Le rugbyman est le premier kenyan à faire partie de la NFL, mais il s'il arrive à se faire une place dans son équipe, il pourra côtoyer dans le championnat plusieurs Africains. Les Ghanéens Ziggy Ansah (Detroit Lions) et Edmund Kugbila (Carolina Panthers), ainsi que le Zimbabwéen Stansly Maponga (Atlanta Falcons) ont également rejoint la ligue cette saison.

Portrait de Daniel Adongo (en anglais)


 

Première publication : 05/08/2013

  • FOOTBALL AMÉRICAIN

    Les Ravens remportent le Super Bowl face aux Niners de San Francisco

    En savoir plus

  • FOOTBALL AMÉRICAIN

    Super Bowl 2013 : un duel entre frangins

    En savoir plus

  • FOOTBALL AMÉRICAIN

    Un footballeur et sa fausse petite amie décédée bernent l'Amérique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)