Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

Moyen-orient

Les États-Unis appellent leurs ressortissants à quitter le Yémen

© AFP

Vidéo par Salima Belhadj , Vanessa TSANGA TABI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/08/2013

Craignant des attaques d'Al-Qaïda, Washington a appelé mardi tous ses ressortissants à quitter le Yémen. L'alerte sur de possibles attaques terroristes a déjà entraîné la fermeture de plusieurs ambassades occidentales, notamment à Sanaa.

Dans un communiqué publié sur son site Internet, le département d'État américain a appelé mardi 6 juillet tous ses ressortissants présents au Yémen à quitter le pays. Il a également ordonné au personnel gouvernemental américain non essentiel de quitter cet État du sud de la péninsule arabique.

Dans la foulée, Londres a annoncé avoir évacué tout le personnel de son ambassade au Yémen "en raison d'inquiétudes accrues quand à la sécurité", a annoncé le Foreign Office.

Ces annonces interviennent après la décision des États-Unis, jeudi 4 août, de fermer une vingtaine d'ambassades et de consulats américains dans la région. Suivant leur allié américain, Paris et Londres avaient déjà décidé de prolonger de plusieurs jours la fermeture de leurs ambassades au Yémen.

Quatre nouvelles représentations doivent fermer

Le département d'État a actualisé sa liste de postes devant être ou rester fermés jusqu'à samedi prochain : il s'agit de 15 ambassades et consulats déjà clos dimanche et de quatre nouvelles représentations. D'autres missions qui avaient dû baisser le rideau dimanche ont rouvert lundi.

Les États-Unis sont en état d'alerte, a averti Michael McCaul, président de la Commission de la sécurité intérieure de la Chambre des représentants, parlant sur CBS d'"une des menaces les plus crédibles et les plus précises [...] vues depuis le 11-Septembre".

C'est l'interception de communications électroniques entre des chefs d'Al-Qaïda, et notamment le numéro un Ayman al-Zawahiri (photo), qui a amené Washington à fermer plusieurs de ses représentations diplomatiques, ont rapporté lundi plusieurs médias américains.

Avec dépêches

Première publication : 06/08/2013

  • TERRORISME

    "L'opération au Mali a focalisé l'attention des djihadistes sur la France"

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Terrorisme : Washington prolonge la fermeture de ses ambassades

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Les États-Unis craignent des attentats au Proche-Orient au mois d'août

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)