Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

Economie

Jeff Bezos, un investisseur boulimique à la tête du "Washington Post"

© AFP

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 06/08/2013

Le rachat du "Washington Post" par Jeff Bezos n'est pas le premier investissement surprenant du PDG d'Amazon. FRANCE 24 a sélectionné sept de ses paris financiers, jugés farfelus par les uns, visionnaires par les autres.

Avec une fortune personnelle estimée par Forbes à 25 milliards de dollars (environ 19 milliards d'euros), le fondateur d’Amazon Jeff Bezos n’a pas dû avoir beaucoup de sueurs froides en signant le chèque de 250 millions de dollars (188 millions d'euros) qui lui permet de s’offrir le “Washington Post”. Tout le monde s’accorde à dire que le pari financier n’est pas très risqué, mais se demande, en revanche, ce que le magnat de l’Internet est allé chercher dans la galère du secteur de la presse papier. Malgré sa renommée, le “Washington Post” a, en effet, perdu depuis 2004 près de 30 % de ses lecteurs et ne dégage plus de profit depuis plus de quatre ans.

Pour certains, il s’agirait avant tout d’une question de prestige. Pour d’autres, Jeff Bezos vient ainsi de se payer une promotion de ses convictions politiques dans la ville de Washington, au plus près du pouvoir américain. Enfin, il y a aussi ceux qui affirment qu’il a simplement acheté le “Washington Post” parce qu’il le pouvait et qu’il cherchait un nouveau challenge après avoir révolutionné le secteur de la distribution avec Amazon.

Quelles que soient les raisons de ce rachat, ce n’est pas la première fois que Jeff Bezos met son argent sur la table pour un investissement audacieux. En fait, le multimilliardaire a créé Bezos Exploration, un fonds qui a financé plus d’une vingtaine de projets et de start-up. Le PDG d’Amazon a, ainsi, investi dans des valeurs sûres de la net-économie comme Twitter ou Airbnb (site de locations immobilières saisonnières entre particuliers). Mais il a aussi soutenu financièrement des projets fous pour les uns, visionnaires pour les autres. En voici une sélection :

Première publication : 06/08/2013

  • TECHNOLOGIES

    Le fondateur d'Amazon s'offre le "Washington Post" pour 250 millions de dollars

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Les salariés allemands d'Amazon entrent en résistance

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Apple condamné pour entente illégale sur les prix des livres électroniques

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)