Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

Afrique

Tunisie : l'opposition se mobilise pour faire tomber le gouvernement d'Ennahda

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/08/2013

En hommage à l'opposant Chokri Belaïd assassiné il y a six mois, l’opposition tunisienne organise une grande manifestation ce mardi pour réclamer la démission du gouvernement dirigé par Ennahda et la dissolution de l'Assemblée nationale constituante.

L’opposition tunisienne ne se résigne pas. Une coalition hétéroclite d'opposants a organisé un nouveau rassemblement nocturne lundi 5 août à Tunis, comme tous les soirs depuis la mort de Mohamed Brahmi, dont l'assassinat le 25 juillet a déclenché l'actuelle crise politique.

Mais l’opposition mise surtout sur la grande manifestation organisée mardi 6 août pour réclamer la démission du gouvernement dirigé par les islamistes d'Ennahda et la dissolution de l'Assemblée nationale constituante (ANC). Ces deux revendications ont été rejetées par le pouvoir, alors que le pays n'a toujours pas de Constitution et que les groupes d’islamistes radicaux et de djihadistes ne cessent de déstabiliser la Tunisie.

La manifestation doit également marquer les six mois depuis l'assassinat de l'opposant Chokri Belaïd, tué le 6 février. La mort de ce dernier avait entraîné la chute d'un premier gouvernement dirigé par Ennahda. Il s’agit également de répondre au rassemblement d’une dizaine de milliers de partisans du parti islamiste organisé samedi 3 août dans le centre de la capitale.

Ennahda se prononce en faveur d’un referundum

La puissante centrale syndicale UGTT, favorable à la démission du gouvernement, a apporté son soutien à la manifestation de mardi qui devrait être la dernière grande action du ramadan. Le mois sacré de jeûne s'achève le 7 août, date suivie de quatre jours chômés.

De son côté, Ennahda propose un gouvernement de coalition élargi et des élections en décembre. "Les deux camps ne peuvent plus continuer à faire appel à la rue", a déclaré, dans un entretien au quotidien belge "Le Soir", le chef du parti islamiste, Rached Ghannouchi. Comme le Premier ministre Ali Larayedh la semaine dernière, il a évoqué la possibilité de recourir à un référendum pour sortir de la crise. "Les Tunisiens se prononceraient à savoir s'ils veulent ou non poursuivre le processus enclenché", a-t-il dit.

Si des consultations organisées par le pouvoir ont lieu régulièrement, aucune négociation pour définir un plan consensuel de sortie de crise n'a eu lieu.

Avec dépêches

 

Première publication : 06/08/2013

  • TUNISIE

    Manifestation massive à Tunis à l'appel des islamistes d'Ennahda

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Opération militaire de grande ampleur après le meurtre de huit soldats tunisiens

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Bras de fer politique sur fond de crise sécuritaire en Tunisie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)