Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

FRANCE

Universités : interdire le voile serait "une très mauvaise idée"

© AFP

Texte par Aude MAZOUÉ

Dernière modification : 06/08/2013

L’interdiction du port de signes reli­gieux à l'université, préconisée par le Haut conseil à l'intégration (HCI) selon une information du "Monde", n’est pas du goût de tous. Certains universitaires fustigent une "mauvaise idée".

Faut-il interdire le port du voile à l’université ? La question, hautement sensible, relancée par un article du "Monde" paru mardi 6 août qui dévoile un rap­port du Haut conseil à l'intégration (HCI) à paraître en septembre, n’en finit pas de semer le trouble chez les universitaires.

Et le port de la bigoudène ?

Le rapport du HCI, qui dénonce les entorses faites au prin­cipe de laï­cité dans plu­sieurs établis­se­ments sans jamais les nom­mer, préconise l'interdiction du port ostensible des signes reli­gieux. "Mauvaise idée" a tout de go répliqué Jean-Loup Salzmann, président

de la Conférence des pré­si­dents d'universités (CPU). "Sur la forme, on ne traite pas un non-problème par une loi. Sur le fond, l'université, ce n'est pas l'école", s’est indigné le président du CPU.

"Les étudiants sont majeurs, ce sont des adultes et on ne peut limiter leurs libertés individuelles. Nous pensons que c'est un sujet qui nécessite de l'apaisement, de la discussion, et certainement pas une approche teintée d'islamophobie, comme celle du HCI", a-t-il fait valoir. Jean-Loup Salzmann estime, par ailleurs, il n'y a aucune aggravation de la situation dans les facs qui nécessite un tel rapport.

Et pour mieux enfoncer le clou, le président de la CPU pose la question sur son compte Twitter : "Le port de la bigoudène doit-il être interdit dans les universités ?"

Discriminant et illégal

La proposition du HCI est, par ailleurs, jugée discriminatoire à l'égard des musulmans et illégale selon Abdallah Zekri, président de l'Observatoire contre l'islamophobie. "La liberté d'expression reconnaît aux étudiants - par l'article 50 de la loi du 26 janvier 1984 - le droit d'exprimer leurs convictions religieuses à l'intérieur des universités, mais interdit d'exercer des pressions sur les autres membres de la communauté ou de créer des perturbations", avance-t-il.

La loi de 2004 qui porte sur l'interdiction du port de signes religieux ostentatoires dans les établissements secondaires ne concerne pas, en effet, l'enseignement supérieur. Le niqab et voile intégral y sont interdits, mais le foulard y est autorisé.

Un rapport encombrant

Jean-Loup Salzmann a assuré à l'AFP n'avoir "jamais demandé qu'on légifère contre le port du voile à l'université. Pour la bonne raison que nous ne sommes pas favorables à une loi". Et d’ajouter, "c'est en outre ce que nous avons écrit fin mars au Haut conseil à l'intégration".

Ce rapport que les universitaires dénoncent n’avait pas vocation à être rendu public immédiatement, selon le secrétaire général du HCI, Benoît Normand, interrogé par l'AFP. Il raconte que ce rapport avait été remis au président du nouvel Observatoire national de la laïcité, Jean-Louis Bianco, lors de sa création en avril. En tout état de cause, "ce rapport ne devait pas être communiqué avant la fin de l'année", a-t-il précisé.

De son côté, Jean-Louis Bianco a fait part de son "incompréhension" à l'AFP. "Ce rapport", a-t-il souligné, "n'engage que la mission laïcité du HCI qui n'est plus en fonction. [...] Cette question du port du foulard dans l'enseignement supérieur n'est pas à ce stade dans le plan de travail de l'Observatoire de la laïcité".

La proposition a peu de chance d’aboutir. Des députés de droite, à l'instar d'Hervé Mariton (UMP) qui ont voté la loi interdisant le port de la burqa, se disent opposés à l’idée d’une interdiction du port du voile à l’université. "Oui à la laïcité et oui au respect des convictions", a conclu le député de la Drôme sur France Inter.

Première publication : 06/08/2013

  • FRANCE

    Une mission sur la laïcité préconise l'interdiction du voile dans les universités

    En savoir plus

  • FRANCE

    La justice française annule un licenciement pour port du voile islamique

    En savoir plus

  • VOILE INTÉGRAL

    Voile islamique : un terme pour plusieurs styles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)