Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Bayrou en marche avec Emmanuel Macron

En savoir plus

FOCUS

#BringBackOurInternet : la bataille numérique au Cameroun anglophone

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Chez nous", le populisme en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Cazeneuve en Chine : Pékin et Paris contre le protectionnisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, les clandestins, et les valeurs de l'Amérique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'illusion du Front national doit être démasquée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Procès du Novotel d'Abidjan : 10 personnes accusés d'assassinat et séquestration

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Liban : le "coup de com" de Marine Le Pen sur le voile ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Yannick Jadot : "Des responsables du PS veulent piéger Benoît Hamon"

En savoir plus

SPORT

Pour bannir le racisme, les footballeurs anglais obligés de prendre des cours du soir

© Archive | Les footballeurs John Terry et Anton Ferdinand.

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 07/08/2013

Après la multiplication des actes racistes dans le championnat anglais, le syndicat des joueurs professionnels a décidé de prendre des mesures. Cette saison, les footballeurs vont devoir suivre des cours pour apprendre à mieux se comporter.

Le Professional Footballers’ Association (PFA, le syndicat des footballeurs professionnels en Angleterre et au Pays de Galles) sort un carton rouge. Alors que les dernières saisons de Premier League ont été émaillées par plusieurs incidents racistes, le PFA a décidé de lutter contre ce fléau en mettant en place des sessions spéciales contre les discriminations. Chacun des joueurs des 92 clubs concernés seront obligés de suivre ce programme.

"Les sessions mettront en lumière quelle sorte de langage est inacceptable - même dans le cas de plaisanteries de vestiaires - et encourageront les joueurs à signaler tout incident qu’ils soient les victimes ou les témoins d’un acte", explique la PFA dans un communiqué.

Durant ces cours "antiracistes" d’une durée de 45 minutes, les footballeurs feront face à divers scénarios et devront estimer si tel ou tel cas mérite une sanction. Ils seront également sensibilisés à lutter contre les propos homophobes ou les discriminations liées aux religions ou aux handicaps.

Les affaires Terry et Suarez

Ce programme fait suite aux différents scandales qui ont sali l’image du football anglais. Le capitaine de l’équipe nationale et de Chelsea John Terry a été poursuivi par la justice pour avoir proféré des insultes racistes en 2011 contre Anton Ferdinand des Queens Park Rangers. Même s’il a été finalement reconnu non coupable à l’issue du procès, cette tempête médiatique lui a coûté son brassard de capitaine et quatre matchs de suspension. La même saison, l’attaquant uruguayen de Liverpool Luis Suarez a de son côté été suspendu durant huit rencontres pour des injures contre le Français de Manchester United Patrice Evra.

Après ces embarrassantes affaires, la Fédération anglaise a aujourd'hui choisi de sévir. Aucun débordement ne sera toléré. Selon les nouveaux règlements, les joueurs seront désormais sanctionnés par un minimum de cinq matchs de suspension pour un premier acte raciste ou homophobe. Les nouveaux contrats entre les footballeurs et les clubs comporteront également des clauses qui stipulent que les cas reconnus de discriminations peuvent entraîner un licenciement immédiat.

 

Première publication : 07/08/2013

  • FOOTBALL

    Début du procès de John Terry, poursuivi pour injures racistes

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    La Fifa prend des sanctions contre le racisme dans les stades

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le football italien veut prendre des mesures contre le racisme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)