Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

Asie - pacifique

Fukushima : Tokyo va aider Tepco à contenir les fuites d'eaux irradiées

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/08/2013

Le gouvernement japonais va venir en aide à l'exploitant de la centrale nucléaire Fukushima pour traiter la toxicité de l'eau qui menace de se déverser dans l'océan Pacifique.

Branle-bas de combat au Japon pour empêcher le déversement d'eaux souterraines irradiées dans l'océan Pacifique. Alors que l’exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima, Tokyo Electric Power (Tepco), a pris des mesures d'urgence, le gouvernement japonais a décidé de lui venir en aide.

Actuellement, près de 300 tonnes d'eau contaminée se déversent chaque jour dans la mer à partir de la centrale de Fukushima, endommagée par un séisme et un tsunami il y a deux ans, a indiqué mercredi 7 août le gouvernement. Les autorités prévoient de limiter ces fuites à 60 tonnes par jour à partir de décembre. Il n'a cependant pas été précisé si le soutien gouvernemental apporté à Tepco serait financé par le contribuable.

Urgence

Les nappes phréatiques situées sous la centrale japonaise accidentée de Fukushima montent à un niveau plus élevé que la barrière actuellement construite pour les contenir, a rapporté le 3 août le quotidien japonais "Asahi". Les eaux souterraines contaminées pourraient ainsi remonter à la surface d'ici trois semaines, précise le journal, citant une réunion des autorités japonaises de régulation sur le nucléaire.

Le 5 août, un responsable de l'Autorité de régulation nucléaire a indiqué qu'il y avait "urgence". Une situation provoquée par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011, qui ont bloqué les systèmes de refroidissement de la centrale de Fukushima-Daiichi, engendrant la fusion du combustible dans trois des six réacteurs du site et une vaste contamination radioactive alentour.

Après des mois de dénégations, Tepco a reconnu la semaine dernière pour la première fois que des eaux souterraines radioactives s'étaient probablement écoulées dans l'océan Pacifique.

Avec dépêches

Première publication : 07/08/2013

  • JAPON

    Tepco annonce des travaux pour mettre fin aux fuites radioactives à Fukushima

    En savoir plus

  • ÉNERGIE

    Deux ans après Fukushima, le pouvoir japonais prêt à renouer avec le nucléaire

    En savoir plus

  • REPORTAGE EXCLUSIF

    Deux ans après Fukushima, France 24 pénètre dans la centrale nucléaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)