Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : fusillade à Sloviansk, les pro-russes demandent l'aide de Moscou

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad se rend dans la ville chrétienne de Maaloula pour la fête de Pâques

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

Asie - pacifique

Fukushima : Tokyo va aider Tepco à contenir les fuites d'eaux irradiées

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/08/2013

Le gouvernement japonais va venir en aide à l'exploitant de la centrale nucléaire Fukushima pour traiter la toxicité de l'eau qui menace de se déverser dans l'océan Pacifique.

Branle-bas de combat au Japon pour empêcher le déversement d'eaux souterraines irradiées dans l'océan Pacifique. Alors que l’exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima, Tokyo Electric Power (Tepco), a pris des mesures d'urgence, le gouvernement japonais a décidé de lui venir en aide.

Actuellement, près de 300 tonnes d'eau contaminée se déversent chaque jour dans la mer à partir de la centrale de Fukushima, endommagée par un séisme et un tsunami il y a deux ans, a indiqué mercredi 7 août le gouvernement. Les autorités prévoient de limiter ces fuites à 60 tonnes par jour à partir de décembre. Il n'a cependant pas été précisé si le soutien gouvernemental apporté à Tepco serait financé par le contribuable.

Urgence

Les nappes phréatiques situées sous la centrale japonaise accidentée de Fukushima montent à un niveau plus élevé que la barrière actuellement construite pour les contenir, a rapporté le 3 août le quotidien japonais "Asahi". Les eaux souterraines contaminées pourraient ainsi remonter à la surface d'ici trois semaines, précise le journal, citant une réunion des autorités japonaises de régulation sur le nucléaire.

Le 5 août, un responsable de l'Autorité de régulation nucléaire a indiqué qu'il y avait "urgence". Une situation provoquée par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011, qui ont bloqué les systèmes de refroidissement de la centrale de Fukushima-Daiichi, engendrant la fusion du combustible dans trois des six réacteurs du site et une vaste contamination radioactive alentour.

Après des mois de dénégations, Tepco a reconnu la semaine dernière pour la première fois que des eaux souterraines radioactives s'étaient probablement écoulées dans l'océan Pacifique.

Avec dépêches

Première publication : 07/08/2013

  • JAPON

    Tepco annonce des travaux pour mettre fin aux fuites radioactives à Fukushima

    En savoir plus

  • ÉNERGIE

    Deux ans après Fukushima, le pouvoir japonais prêt à renouer avec le nucléaire

    En savoir plus

  • REPORTAGE EXCLUSIF

    Deux ans après Fukushima, France 24 pénètre dans la centrale nucléaire

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)