Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Colin Firth : "Je ne travaillerai plus avec Woody Allen"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Un an de Trump à la Maison Blanche : quel bilan économique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, un an après"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États généraux de la bioéthique : le coup d'envoi est lancé

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal : les autorisations de coupe de bois suspendues après la tuerie en Casamance

En savoir plus

POLITIQUE

Notre-Dame-des-Landes : une décision moins risquée pour l’exécutif ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Après un an de Trump, "le progrès social est en panne aux États-Unis"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : sur le tapis rouge du dernier film de Spielberg, "Pentagon Papers"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Péninsule coréenne : la diplomatie des Jeux olympiques fait "fondre la glace"

En savoir plus

Culture

Découverte d'une lettre inédite de Camus adressée à Sartre

© AFP | Albert Camus

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/08/2013

Découverte par hasard, une lettre d’Albert Camus à Jean-Paul Sartre révèle que les deux célèbres écrivains auraient eu une relation plus amicale que ce l'histoire a retenu. De nombreux spécialistes leur ont prêté une farouche rivalité.

"Mon cher Sartre (...) Je vous souhaite ainsi qu'au Castor de beaucoup travailler (...) Faites-moi signe à votre retour et nous passerons une soirée dégagée". A l'occasion du centenaire de la naissance d'Albert Camus, un petit mot inédit de sa main à Jean-Paul Sartre offre un nouvel éclairage sur les relations entre les deux philosophes dont l'Histoire a surtout retenu la rupture.

Trouvée par hasard, "cette lettre est très importante, elle montre, contrairement à ce qu'ont écrit certains auteurs, que Sartre et Camus avaient une relation amicale et suivie", a dit Ronald Aronson, spécialiste de Sartre aux Etats-Unis, aux découvreurs de la lettre, Hervé et Eva Valentin, ont-ils expliqué à l'AFP.

"Mon cher Sartre, voici vos ors que je sertis de remerciements", y écrit Camus sur papier à en-tête de sa maison d'édition, Gallimard, en s'adressant également à Simone de Beauvoir, sous le surnom "le castor" que lui a donné Sartre et qu'utilisent ses intimes.

Libraires à Orléans, organisateurs d'une exposition Camus en septembre à Lourmarin (Vaucluse) où le philosophe est enterré, Hervé et Eva Valentin ont trouvé la lettre dans un livre acheté à un collectionneur.

Le mot, manuscrit, avait été relié, en 1966, dans un exemplaire de l'édition originale, imprimée à 60 exemplaires, d'un texte rédigé et publié par Sartre juste après la mort de Camus.

Non datée, la lettre pourrait concerner la période allant de 1943, année de leur rencontre, à 1948, celle de leur rupture, selon des experts.

La lettre de Camus a Sartre sera présentée dans le cadre de l'exposition "Camus de Tipasa à Lourmarin", du 3 au 8 septembre à Lourmarin, pour le centenaire de la naissance de l'écrivain philosophe.

L'exposition, organisée en partenariat notamment avec Gallimard, la Bibliothèque Nationale et le Nouvel Observateur, présentera également des pages du manuscrit de L'Etranger, Noces, La Chute, des brouillons de La Peste ou du Mythe de Sisyphe et des lettres à François Mauriac, André Malraux, André Gide ou encore Vercors.

AFP

Première publication : 07/08/2013

  • LITTÉRATURE

    J.K. Rowling, auteure cachée d'un polar remarqué

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)