Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Asie - pacifique

Péninsule coréenne : vers une réouverture du complexe de Kaesong ?

© AFP

Vidéo par Florence THOMAZEAU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/08/2013

Après de multiples tractations entre Séoul et Pyongyang, le site industriel de Kaesong, poumon économique de la péninsule, devrait rouvrir prochainement. Depuis quatre mois, des milliers de salariés attendent de pouvoir reprendre le travail.

Kaesong, un complexe industriel intercoréen inactif depuis près de quatre mois, pourrait reprendre ses activités dans les prochains jours, à en croire la télévision nord-coréenne : "Le Nord va lever la fermeture de la zone de Kaesong mise en place le 8 avril, et permettre aux entreprises sud-coréennes d'accéder à la zone industrielle", a-t-il été  déclaré à l'antenne, mercredi 7 août.

La fermeture du site avait été décrétée unilatéralement par Pyongyang, après des semaines de très vives tensions sur la péninsule, provoquées par un troisième essai nucléaire nord-coréen et par une nouvelle salve de sanctions internationales à l'égard du régime communiste.

Nouvelles négociations prévues le 14 août

En plus de cette réouverture du site, Pyongyang a promis à Séoul de garantir la sécurité des Sud-coréen et la présence des salariés du Nord.

Prudent, Séoul a répondu à cette main tendue en indiquant être prêt à ouvrir de nouvelles négociations sur ce dossier. "Nous acceptons la proposition du Nord pour une rencontre qui aura lieu le 14 août", a déclaré un porte-parole du ministère sud-coréen de l'Unification, Kim Hyung-Suk.

Jusqu’à présent, toutes les négociations entamées pour relancer l'activité du site avaient échoué. D’ailleurs, signe que Séoul ne croyait plus en la réouverture du complexe, le gouvernement sud-coréen venait de décréter que des compensations pour les entreprises privées d’activité allaient être versées. Le montant total des dédommagements s’élève à 250 millions de dollars et concerne 123 entreprises. En quatre mois, les entreprises sud-coréennes ont accusé une perte de plus d'un milliard de dollars.

Du côté des salariés sud-coréens, les manifestations se sont multipliées pour que l'activité reprenne au plus vite. Ce mercredi 7 août, 500 salariés sud-coréens étaient rassemblés devant l'entrée du complexe qui employait 53 000 personnes. Il s’agit de l'un des poumons économiques de la péninsule car il est source de devises.

Avec dépêches

La localisation sur Google Maps de la zone industrielle de Kaesong

Agrandir le plan

Première publication : 07/08/2013

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Les deux Corées s’accordent sur la réouverture de Kaesong

    En savoir plus

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Pyongyang retire ses employés du complexe industriel de Kaesong

    En savoir plus

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Les Sud-Coréens quittent à leur tour le site industriel de Kaesong

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)