Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

ETATS-UNIS

Affaire Snowden : Obama annule sa rencontre avec Poutine, déception de Moscou

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/08/2013

En réponse à l'asile temporaire accordé par Moscou à l'ex-consultant de la CIA Edward Snowden, Barack Obama a annulé sa rencontre avec Vladimir Poutine - une décision rarissime. L'entrevue devait avoir lieu en septembre dans le cadre du G20.

Alors que les relations russo-américaines n'en finissent plus de se dégrader depuis des mois, le dernier tacle en date provient cette fois de la Maison Blanche. "Déçu" par la décision de Moscou d'accorder un asile temporaire à l'ex-consultant de la CIA Edward Snowden, Barack Obama a décidé d'annuler sa rencontre bilatérale prévue avec Vladimir Poutine. Les deux présidents devaient se rencontrer dans le cadre du sommet du G20 organisé en Russie les 5 et 6 septembre.

"Après un examen approfondi (...) nous sommes parvenus à la conclusion que les relations bilatérales avec la Russie n'ont pas enregistré assez de progrès récents pour qu'un sommet américano-russe se déroule début septembre", a déclaré le porte-parole de Barack Obama, Jay Carney.

Toutefois, le président américain a assuré mardi 6 août à la chaîne de télévision NBC qu'il se rendrait bien à Saint-Pétersbourg où se tient la manifestation. "J'irai là-bas parce que le sommet du G20 est le principal forum où l'on parle d'économie, d'économie internationale, avec les principaux dirigeants économiques du monde", a-t-il expliqué.

Moscou maintient son invitation

Juste après l’annonce de la Maison Blanche, le Kremlin s’est dit "déçu" de la réaction de Barack Obama et a affirmé que la Russie maintenait son invitation au président américain. Malgré cette main tendue, Moscou regrette que les États-Unis ne soient pas prêts coopérer avec la Russie "sur un pied d'égalité".

De son côté, Washington n'a pas totalement fermé la porte à la coopération avec Moscou, disant maintenir la rencontre prévue en fin de semaine dans la capitale fédérale entre les secrétaires d'État et à la Défense américains et leurs homologues russes.

Avec dépêches

 

Première publication : 07/08/2013

  • DIPLOMATIE

    Affaire Snowden, loi anti-gay : Obama règle ses comptes avec la Russie

    En savoir plus

  • AFFAIRE PRISM

    Edward Snowden bientôt embauché par les Russes ?

    En savoir plus

  • AFFAIRE PRISM

    Affaire Prism : Washington fustige la Russie, Snowden la remercie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)