Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Moyen-orient

En images : Alep, un champ de ruines selon Amnesty International

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Amara MAKHOUL-YATIM

Dernière modification : 07/08/2013

Amnesty International a publié mercredi des images satellites des destructions à Alep, la seconde ville de Syrie, dévastée par des mois de violences et de bombardements. Les bilans humain et matériel que tire l'ONG est alarmant.

Avant et après. C'est ce que montrent les images satellitaires d'Alep, publiées par Amnesty International mercredi 7 juillet. On y voit l'ampleur des destructions que subit la ville sous le feu des combats et des bombes depuis le 20 juillet 2012. Aujourd'hui la ville est séparée en deux moitiés, l'une aux mains des rebelles, l'autre aux mains du régime.

En un peu plus d'un an, la seconde ville de Syrie a été "dévastée" par la guerre, assure l'ONG. Ses habitants subissent des bombardements quotidiens du régime, mais également des violences de la part des rebelles, dans les secteurs qu'ils tiennent, affirme mercredi Amnesty International.

Donatella Rovera, chercheuse à Amnesty International, s'est rendue à plusieurs reprises en Syrie. Elle vient de rentrer d'Alep d'où elle revient avec des images spectaculaires. "Alep est complètement dévastée", affirme-t-elle dans un communiqué, soulignant qu'une très grande part de la population a fui.

Interrogée sur l’antenne de FRANCE 24, la chercheuse est revenue sur l’utilité de diffuser de tels clichés. "Les preuves de ces ruines finiront par être détruites avec le temps. Ces images sont donc très importantes", explique-t-elle. Et d’ajouter : "J’espère que cela enverra un message fort aux responsables de ces crimes et qu’ils comprendront qu’ils ne pourront pas éternellement bénéficier de l’immunité dont ils bénéficient aujourd’hui".

"Des armes faites pour les champs de bataille"

Pour appuyer ses dires, l'ONG présente un rapport montrant des images satellitaires de plusieurs quartiers d'Alep prises avant et après juillet 2012. Selon le rapport, une grande partie des destructions ont été causées par "une campagne de bombardements aériens lancés sans distinction" par les forces du régime de Bachar al-Assad. "Les forces syriennes utilisent des armes faites pour les champs de bataille, qui ne sont pas faites pour être utilisées dans des zones habitées et ne sont pas précises", précise Donatella Rovera sur FRANCE 24.

L'organisation exprime également son inquiétude concernant les sites historiques de la ville, notamment le vieux souk, en partie brûlé, et le minaret de la mosquée des Omeyyades, détruit.

Dans son communiqué, Amnesty réitère sa demande de transférer devant la Cour pénale internationale le dossier syrien.

Ci-dessous, les images avant après des destructions dans trois quartiers d'Alep où les bombardements ont été particulièrement violents.

Première publication : 07/08/2013

  • SYRIE

    Malmenée à Homs, la rébellion contre-attaque dans les régions alaouites

    En savoir plus

  • SYRIE

    Bachar al-Assad veut écraser la rébellion syrienne "d'une main de fer"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Fort de ses succès militaires, Assad contre-attaque médiatiquement

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)