Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quelles conséquences à la dégradation de la note britannique ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

LafargeHolcim va enquêter sur son usine en Syrie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Royaume désuni"

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 08/08/2013

"Odrama"

© France 24

Presse française, Jeudi 8 août. Au menu de la presse française ce matin, la contre-attaque de Christiane Taubira, les difficultés d’Obama sur la scène internationale, les fuites de Fukushima, et la Centrafrique.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française, avec une nouvelle polémique qui oppose la gauche et la droite sur le terrain de la justice.
 
On a beaucoup glosé hier sur le couac attribué par la droite à Christiane Taubira, la «libération» faute de place en prison de trois condamnés. La Garde des Sceaux accusée de «laxisme», a été sommée de s’expliquer avant de rappeler qu’il ne s’agissait pas d’une libération, mais d’un simple report de leur incarcération. Christiane Taubira qui a aussi  trouvé hier quelques munitions dans le Canard Enchaîné. Le journal satirique a en effet révélé qu’un bug juridique datant de 2004, c'est-à-dire, lorsque la droite était au pouvoir, allait ouvrir la voie à la libération automatique d’une trentaine de détenus. Comment résister à la tentation? Christiane Taubira, nous disent les Echos, est immédiatement montée au créneau pour dénoncer à son tour le «laxisme» et l’«amateurisme» de la droite.
 
«Voilà ce qui s’appelle renverser la charge de la preuve» écrit le Figaro. L’UMP dénonce «une opération de diversion» lancée par une ministre sur le grill. Un ancien ministre de la Justice estime que les accusations de Christiane Taubira sont «complètement bidons», «un montage complet pour faire diversion».
 
Position difficile, également, pour Barack Obama, qui vient d’annuler la rencontre prévue en septembre prochain avec Vladimir Poutine. Il a expliqué hier que le sommet était annulé à cause de la «décision décevante» de Moscou d’accorder l’asile à Edward Snowden. Obama toujours aux prises avec les dommages causés par les révélations de l’ex-espion de la CIA, obligé de «monte(r) aux fronts», titre Libération, en revenant également sur la décision de Washington de fermer une vingtaine d’ambassades et de consulats pour cause d’alertes terroristes.
 
Libération rappelle que Barack Obama n’a jamais tenu sa promesse de fermer Guantanamo, où 55 détenus font toujours la grève de la faim pour protester contre leur détention sans fin, sans inculpation ni procès. 39 d’entre eux y sont nourris de force, un gavage dénoncé par une vidéo déjà visionnée 5 millions de fois.
 
Très embarrassés également, le gouvernement japonais et la compagnie Tepco, après la confirmation d’importantes fuites d’eau contaminée à Fukushima. D’après l’opérateur de la centrale, ces fuites représentent depuis mai 2011 entre 20 000 et 40 000 milliards de becquerels - des «quantités astronomiques» d’après le militant de Greenpeace France, Yannick Rousselet, qui assure à Libération qu’il est «très probable» que ces quantités soient en réalité «supérieures». D’après lui, Tepco n’a jusqu’à présent fait «que du bricolage en essayant de trouver des systèmes pour répondre aux problèmes successifs».
 
Et on termine avec un détour par le site rue 89, qui revient sur la lente agonie de la Centrafrique. «Dans l’indifférence, la Centrafrique se suicide», rappelle rue 89, qui parle d’un Etat en faillite, dans «l’angle mort des médias occidentaux».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

28/06/2016 Revue de presse internationale

"Le Royaume désuni"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 28 juin, les déchirements du Labour et les divisions des Tories, au lendemain du référendum sur le Brexit. Le Brexit...

En savoir plus

28/06/2016 Revue de presse française

"Brex... pschitt ?"

Au menu de cette revue de presse française, mardi 28 juin, les spéculations sur la possibilité de revenir sur le Brexit - hypothèse qui hérisse une partie des journaux français...

En savoir plus

27/06/2016 Revue de presse internationale

"En fait, on ne voulait pas vraiment dire 'partir'"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 27 juin, l’onde de choc du Brexit, toujours. Les législatives en Espagne. Et des femmes intelligentes dans les pubs télé.

En savoir plus

27/06/2016 Revue de presse française

"Pour une Europe du peuple"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 27 juin, l’onde de choc provoquée par le Brexit, le référendum sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Et la qualification des...

En savoir plus

24/06/2016 Brexit

Brexit : "See EU Later !"

"Out !" Les Britanniques ont voté pour la sortie de leur pays de l'Union européenne et, sans surprise, c'est le Brexit qui occupe la presse internationale, vendredi 24 juin, au...

En savoir plus