Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Amériques

Python tueur au Canada : le serpent constricteur est interdit au Nouveau-Brunswick

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/08/2013

Le propriétaire du python qui a tué deux enfants lundi au Canada ne disposait pas de permis l’autorisant à garder cette espèce d’animal, ce type de serpent étant interdit dans la province du Nouveau-Brunswick, où réside la famille.

Nouvel élément dans l’affaire du python meurtrier : le propriétaire de l’animal sauvage - un python Seba d’Afrique, le plus grand serpent africain - ne disposait pas de permis l’autorisant à garder ce reptile. De plus, les autorités de la province canadienne du Nouveau-Brunswick ont rappelé mercredi que "ces espèces de serpent sont interdites" dans la région.

"Nous n'avons jamais eu connaissance de l'existence de ce python Seba d'Afrique avant cette tragédie", a indiqué Ann Bull, porte-parole du ministère des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick. "Et aucun permis n'avait été délivré à Jean-Claude Savoie pour ce python", a-t-elle ajouté.

Le sergent Alain Tremblay de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) a quant à lui pointé l'incongruité d'une enquête peu ordinaire, dont le suspect est un animal de compagnie qui est aussi une bête sauvage. "On traite l'affaire comme une scène de crime et ce n'est pas une situation standard", avait-il expliqué.

Le reptile de 4 mètres de long et de 45 kilos, qui a étouffé dans leur sommeil Connor et Noah Barthe, deux frères de 4 et 6 ans, dans la nuit du 5 au 6 août, faisait office d'animal de compagnie. Son propriétaire gérait également une animalerie exotique située en-dessous de l'appartement où s'est déroulé le drame.

Le python aurait pu être attiré par une odeur animale

Sur le compte Facebook de la mère des deux garçons, de nombreuses photos attestent de la présence des reptiles dans leur quotidien. Des animaux de ferme comme des chevaux, des lapins, une chèvre, des chats et des chiens figurent également aux côtés des enfants.

Une proximité avec les animaux de la ferme qui aurait pu causer leur perte, selon certains experts. L'odeur de proie véhiculée par les enfants, combinée à leur chaleur a pu éveiller les sens du python, selon Marion Desmarchelière, professeure en médecine zoologique au Collège vétérinaire de l'Atlantique.

"Le serpent a un fort sens olfactif" et si les enfants "avaient encore l'odeur des chèvres" sur eux, alors cela pourrait expliquer l'attaque du python, a-t-elle expliqué à l'AFP.

Avec dépêches

Première publication : 08/08/2013

  • CANADA

    Enfants tués par un python au Canada : la cage était dans l'appartement

    En savoir plus

  • CANADA

    Deux enfants tués par un python au Canada : "Difficile à croire", selon les experts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)