Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Amériques

Python tueur au Canada : le serpent constricteur est interdit au Nouveau-Brunswick

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/08/2013

Le propriétaire du python qui a tué deux enfants lundi au Canada ne disposait pas de permis l’autorisant à garder cette espèce d’animal, ce type de serpent étant interdit dans la province du Nouveau-Brunswick, où réside la famille.

Nouvel élément dans l’affaire du python meurtrier : le propriétaire de l’animal sauvage - un python Seba d’Afrique, le plus grand serpent africain - ne disposait pas de permis l’autorisant à garder ce reptile. De plus, les autorités de la province canadienne du Nouveau-Brunswick ont rappelé mercredi que "ces espèces de serpent sont interdites" dans la région.

"Nous n'avons jamais eu connaissance de l'existence de ce python Seba d'Afrique avant cette tragédie", a indiqué Ann Bull, porte-parole du ministère des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick. "Et aucun permis n'avait été délivré à Jean-Claude Savoie pour ce python", a-t-elle ajouté.

Le sergent Alain Tremblay de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) a quant à lui pointé l'incongruité d'une enquête peu ordinaire, dont le suspect est un animal de compagnie qui est aussi une bête sauvage. "On traite l'affaire comme une scène de crime et ce n'est pas une situation standard", avait-il expliqué.

Le reptile de 4 mètres de long et de 45 kilos, qui a étouffé dans leur sommeil Connor et Noah Barthe, deux frères de 4 et 6 ans, dans la nuit du 5 au 6 août, faisait office d'animal de compagnie. Son propriétaire gérait également une animalerie exotique située en-dessous de l'appartement où s'est déroulé le drame.

Le python aurait pu être attiré par une odeur animale

Sur le compte Facebook de la mère des deux garçons, de nombreuses photos attestent de la présence des reptiles dans leur quotidien. Des animaux de ferme comme des chevaux, des lapins, une chèvre, des chats et des chiens figurent également aux côtés des enfants.

Une proximité avec les animaux de la ferme qui aurait pu causer leur perte, selon certains experts. L'odeur de proie véhiculée par les enfants, combinée à leur chaleur a pu éveiller les sens du python, selon Marion Desmarchelière, professeure en médecine zoologique au Collège vétérinaire de l'Atlantique.

"Le serpent a un fort sens olfactif" et si les enfants "avaient encore l'odeur des chèvres" sur eux, alors cela pourrait expliquer l'attaque du python, a-t-elle expliqué à l'AFP.

Avec dépêches

Première publication : 08/08/2013

  • CANADA

    Enfants tués par un python au Canada : la cage était dans l'appartement

    En savoir plus

  • CANADA

    Deux enfants tués par un python au Canada : "Difficile à croire", selon les experts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)