Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Société Générale : Jérôme Kerviel bénéficiera d’un aménagement de peine

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le Premier ministre Erdogan appelle les Turques "à avoir au moins trois enfants"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/08/2013

Lors de son discours prononcé à l'occasion de la fin du ramadan, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a appelé les femmes à "avoir au moins trois enfants", provoquant la colère des associations féministes.

À l’occasion des festivités marquant la fin du ramadan, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a invité, jeudi 8 août, son peuple à soutenir la nation d’une manière peu habituelle : le chef du gouvernement a appelé les femmes à "avoir au moins trois enfants pour soutenir la nation", lors d'un discours à Istanbul.

"C'est mon droit en tant que Premier ministre de dire qu'il serait bien que les femmes aient au moins trois enfants", a-t-il lancé depuis le siège de son parti de la Justice et du Développement (AKP) sur la chaîne NTV. "Si Vladimir Poutine peut le demander en Russie, alors pourquoi Erdogan ne pourrait-il pas le faire en Turquie", a-t-il surenchérit.

Le Premier ministre a ainsi encouragé "les mères qui ont voté pour l'AKP à éduquer correctement leurs enfants", et demandé aux "pères de subvenir aux besoins financiers et économiques de leur famille".

"C’est du fascisme"

Les premières réactions d’Internautes scandalisés ne se sont pas faites attendre sur la Toile. "C'est du fascisme, il est misogyne", s’est indignée une contributrice turque.

Ce n’est pas la première fois que les propos du Premier ministre agacent. En juin dernier, il avait déjà provoqué la colère des associations féministes en déclarant notamment vouloir limiter le droit des femmes à l'avortement ou sur l'usage de la pilule du lendemain.

Au pouvoir depuis plus de dix ans, le gouvernement de l'AKP a été vivement contesté dans la rue pendant plusieurs semaines en juin pour sa dérive autoritaire et islamiste. Le Premier ministre turc a, par ailleurs, réitéré son soutien aux Frères musulmans, en Égypte, et appelé ses compatriotes "à prier pour eux" en ce jour de l'Aïd.

Avec dépêches

Première publication : 08/08/2013

  • TURQUIE

    L’avortement dans le collimateur du gouvernement turc

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Le Premier ministre Erdogan oscille entre "une attitude conciliante et inflexible"

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Journée sous haute tension : pro et anti-Erdogan se sont rassemblés à Istanbul

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)