Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

Moyen-orient

La Turquie appelle ses citoyens à quitter le Liban

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/08/2013

Deux pilotes de Turkish Airlines ont été enlevés dans la nuit de jeudi à vendredi par des hommes armés près de l'aéroport de Beyrouth. Ankara demande à ses ressortissants de quitter le Liban.

En réponse à l’enlèvement, vendredi 9 août à Beyrouth, de deux ressortissants turcs employés par Turkish Airlines, Ankara a appelé ses citoyens à quitter le Liban. "Au vu de la situation actuelle, il conviendra pour nos concitoyens d'éviter sauf impératif vital tout voyage au Liban", a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères via un communiqué diffusé sur son site Internet. "Il est suggéré à nos concitoyens se trouvant encore au Liban de retourner en Turquie s'ils le peuvent, ou s'ils doivent rester de prendre toutes les mesures pour leur sécurité personnelle et d'être vigilants", ajoute le document.

Les deux pilotes de la Turkish Airlines ont été kidnappés dans la nuit du 8 au 9 août alors qu’ils se trouvaient à bord d’un bus. "Une opération d'enlèvement a eu lieu à 3 heures ce matin visant un bus transportant plusieurs membres d'équipage d'un avion de Turkish Airlines qui venait de l'aéroport et se rendait à l'hôtel", a expliqué le ministre de l'Intérieur libanais Marwan Charbel. "Des hommes armés ont enlevé deux passagers du bus : le pilote et le co-pilote", a précisé le ministre. Les sept autres passagers du bus n'ont pas été kidnappés.

Pas de revendication


Pour l’heure, l'enlèvement n'a pas été revendiqué mais il pourrait être lié à celui de neuf Libanais chiites enlevés en Syrie, dans la province d'Alep, en mai 2012, à leur retour d'un pèlerinage en Iran. Ce rapt avait été revendiqué par un homme se réclamant des rebelles de l'Armée syrienne libre, mais cette dernière avait alors nié toute implication.

Les familles des otages libanais ont manifesté à plusieurs reprises devant les locaux de Turkish Airlines à Beyrouth, appelant les autorités turques à user de leur influence auprès des rebelles pour obtenir la libération de leurs proches. Les négociations pour leur libération ont jusqu'à présent échoué.

Les ravisseurs n'avaient pas formulé de demandes, mais avaient affirmé que leurs otages étaient des membres du Hezbollah libanais, qui combat aux côtés des forces gouvernementales contre les rebelles en Syrie.

Avec dépêches

Première publication : 09/08/2013

  • SYRIE

    Un groupe inconnu revendique l'enlèvement des pèlerins chiites libanais

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'ASL nie toute implication dans le rapt des pèlerins chiites libanais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)