Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama veut envoyer 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

Moyen-orient

Les autorités kurdes irakiennes menacent d’intervenir en Syrie contre Al-Qaïda

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/08/2013

Dans une lettre publiée samedi sur Internet, le dirigeant de la région autonome du Kurdistan irakien a menacé d'intervenir dans le conflit syrien pour protéger la vie des civils kurdes de Syrie, s'ils sont menacés par Al-Qaïda.

Le Kurdistan irakien est prêt à prendre la défense des Kurdes de Syrie s'il est prouvé que ceux-ci sont menacés par des combattants liés à Al Qaïda impliqués dans la guerre civile syrienne, a déclaré Massoud Barzani, président de la région autonome kurde irakienne.

Dans une lettre publiée samedi sur internet, il annonce avoir demandé l'envoi en Syrie d'une mission chargée d'enquêter sur les informations selon lesquelles des "terroristes d'Al Qaïda attaquent les populations civiles et massacrent des femmes et des enfants kurdes innocents".

Les Kurdes de Syrie, profitant de l'affaiblissement du pouvoir de Damas sur une partie du territoire, ont installé une autonomie de fait dans l'extrême nord-est du pays, où vit la majeure partie de leur communauté. Mais ils se heurtent régulièrement aux djihadistes sunnites engagés contre le régime de Bachar al Assad.

"Si les informations sont exactes et montrent que des citoyens, les femmes et les enfants de Kurdes innocents, sont menacés de meurtres et d'actes terroristes, la région du Kurdistan d'Irak utilisera tous les moyens dont elle dispose pour défendre les femmes, les enfants et les citoyens innocents", ajoute Massoud Barzani dans son communiqué.

Il ne précise pas la nature et l'ampleur de l'intervention envisagée.

Sa lettre a été adressée jeudi au comité chargé de préparer le congrès kurde prévu d'ici la fin du mois à Erbil, la capitale de la région autonome kurde d'Irak, et auquel doivent participer des délégations venues de Syrie, de Turquie et d'Iran. Massoud Barzani a demandé à ce comité de constituer une commission chargée de se rendre en Syrie.

Les Kurdes d'Irak ont déjà par le passé approvisionné les Kurdes de Syrie en carburant, en nourriture et en aide médicale mais le communiqué de Massoud Barzani fait référence apparemment pour la première fois à une intervention directe.

Les Kurdes de Syrie représentent environ 10% de la population du pays (20,8 millions d'habitants environ avant le conflit) mais ils ont souffert de discriminations sous le régime de Bachar al Assad comme sous celui de son père Hafez. Quelque 100.000 d'entre eux ont ainsi été déchus de leur nationalité.

La prise de position du Kurdistan irakien tranche avec la prudence affichée par le gouvernement central de Bagdad: le Premier ministre Nouri al Maliki, un chiite, a assuré que l'Irak n'interviendrait pas dans le conflit syrien. Bachar al Assad s'appuie en Syrie sur la minorité alaouite, une branche issue du chiisme.

Reuters

Première publication : 10/08/2013

  • SYRIE

    Des djihadistes prennent 200 civils kurdes en otage dans le nord du pays

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Les rebelles kurdes du PKK entament leur retrait historique de Turquie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)