Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 12/08/2013

"Parfois je vois la mort dans leurs yeux"

© France 24

Presse française, Lundi 12 août. Au menu de la presse française ce matin, un pronostic et un démenti signés Pierre Moscovici, et l’horreur à huis clos, en Syrie.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française avec un pronostic puis un démenti de Pierre Moscovici.
 
Non, a assuré le ministre de l’Economie hier, il n’a fait «aucune révision de la prévision de croissance de la France» pour 2013 - déclaration que le Figaro ne manque pas de confronter à ce qu’il a dit au journal Nice-Matin, la veille: «Cette année, la croissance sera faible, voire étale, entre -0,1% et +0,1%». Le sujet est «particulièrement sensible», rappelle le Figaro, car «un recul ou une stagnation de la croissance alourdirait encore plus les déficits», à un moment où François Hollande dit voir des raisons d’espérer. «Le ministre de l’Economie souffre d’une légère insolation» a ironisé l’ancien ministre du Budget Eric Woerth. Le Figaro magnanime, reconnaît quant à lui que la partie est serrée pour Pierre Moscovici, «contraint à un grand écart entre la ligne du chef de l’Etat et ce que les chiffres montrent».
 
De son côté, le Parisien parle plutôt d’un «coup de com’» raté, et s’interroge lui aussi sur le sens du rétropédalage ministériel. Car le ministre «n’a fait que reprendre les chiffres présentés au printemps à la Commission européenne. Rien de nouveau, donc, sous le soleil», d’après le Parisien. «Ce qui compte, c’est la tendance, la pente… il y a une reprise qui commence, nous sommes en phase de redressement» a précisé Pierre Moscovici.
 
Tout cela lui vaudra-t-il un petit rappel à l’ordre de Jean-Marc Ayrault? Le Premier ministre est –déjà- de retour à Matignon, après le départ de François Hollande en vacances. Cette semaine, le patron, c’est lui, rappelle le Figaro, en ironisant cette fois sur les devoirs de vacances décidés par le président: outre la gestion des affaires courantes, Jean-Marc Ayrault s’est vu demander de «réfléchir à la France de 2025». Un thème qui ne convainc pas beaucoup, y compris à gauche: «Comme disait Pierre Dac, s’amuse un socialiste, les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu’elles concernent l’avenir».
 
 
Quelques témoignages, parfois, nous parviennent malgré tout. La Croix a recueilli celui d’une habitante d’Alep, qui dit «(se) sentir assiégée jusque dans (sa) maison». Elle est enseignante, sunnite, et vit dans un quartier contrôlée par l’armée d’Assad encerclé par les rebelles. Un lieu, dit-elle, où l’on «étouffe». Cette enseignante qui ne fait plus vraiment cours, s’occupe surtout désormais des réfugiés venus des quartiers pauvres, des enfants qui «veulent voir la vie en rose, et qui cherchent un peu d’espoir, sans le trouver». «Parfois, raconte-t-elle, je vois la mort dans leurs yeux».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/01/2017 Revue de presse internationale

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 23 janvier, les négociations entre les rebelles et le régime syrien, qui s’ouvrent aujourd’hui à Astana. Le premier...

En savoir plus

23/01/2017 Revue de presse française

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 23 janvier, les résultats du premier tour de la primaire de la gauche. Benoît Hamon arrive en tête, devant Manuel Valls – deux...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus