Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

EUROPE

Décès de Laszlo Csatary, le criminel de guerre nazi le plus recherché au monde

© afp

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/08/2013

Le Hongrois Laszlo Csatari, accusé d'avoir participé à la déportation de 15 700 juifs slovaques, est décédé samedi d'une pneumonie à l'âge de 98 ans. L'homme a ainsi échappé à la justice, qui le poursuivait pour "crimes contre l'humanité".

Le Hongrois Laszlo Csatari, le criminel de guerre nazi présumé le plus recherché au monde, est décédé samedi 10 juillet d’une pneumonie dans un hôpital de Budapest, à l'âge de 98 ans. "Il est mort samedi matin à l'hôpital où il était soigné pour des maux intestinaux et a finalement contracté une pneumonie", a précisé son avocat à l’AFP. La justice slovaque avait fixé la date du procès au 26 septembre prochain.

Assigné à résidence à son domicile de Budapest dans l'attente de son procès, l’accusé a ainsi échappé à la justice qui le poursuivait pour "crimes contre l'humanité". On lui reproche notamment la déportation d’environ 15 700 juifs détenus dans le ghetto de Kosice, en Slovaquie, vers les camps d'extermination nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, de 1941 à 1944. À l'époque, Kosice était sous administration de la Hongrie, alliée de l'Allemagne nazie.

Selon les procureurs hongrois, Laszlo Csatary a battu des prisonniers juifs avec une laisse de chien lorsqu'il était le chef de la police de Kosice, une commune alors située en territoire hongrois mais aujourd'hui slovaque. L’homme a toujours nié toutes les accusations portées contre lui.

Csatary a été arrêté à Budapest en juillet 2012. Plus d'un un an après, des obstacles juridiques empêchaient toujours sa comparution au banc des accusés sur le sol slovaque.

Condamné à mort par contumace en 1948 à Kosice, en Tchécoslovaquie, le criminel hongrois a d’abord trouvé refuge au Canada, où il gagnait sa vie comme marchand d'art. En 1995, les autorités canadiennes ont découvert sa véritable identité. Laszlo Csatari s'est alors enfui en Hongrie où il a vécu, apparemment sans être inquiété, jusqu'à son arrestation.

En avril 2013, le tribunal de Kosice a formellement commué sa peine de mort en réclusion à perpétuité – la peine de mort étant abolie dans ce pays – ouvrant ainsi la voie à son extradition réclamée par Bratislava.

Avec dépêches

Première publication : 12/08/2013

  • ALLEMAGNE

    Faut-il continuer à traquer les derniers criminels nazis ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)