Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

EUROPE

L’Espagne poursuivra ses contrôles à Gibraltar en dépit des menaces britanniques

© AFP

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/08/2013

L’Espagne a annoncé lundi qu’elle continuerait ses contrôles à la frontière avec Gibraltar, faisant fi des menaces britanniques. Le Royaume-Uni pourrait porter devant la justice le différend qui oppose les deux pays.

La tension ne faiblit pas autour du petit rocher de Gibraltar. Alors que Londres menace d'intenter une action en justice, l'Espagne a affirmé lundi 12 août qu'elle "ne renoncera pas" aux contrôles mis en place à la frontière avec le territoire britannique. "Ce que nous disons, c'est que les mesures, nos contrôles, sont légaux, proportionnés. Nous sommes obligés de le faire pour Schengen", a affirmé un porte-parole du ministère de l'Intérieur espagnol. Gibraltar, comme le Royaume-Uni, n'appartient pas à l'espace Schengen.

Un peu plus tôt dans la journée, le porte-parole du Premier ministre britannique David Cameron avait indiqué que Londres pourrait porter sur le terrain juridique son différend avec l'Espagne.

Le récif de la discorde

Les tensions entre les deux pays autour du petit  territoire britannique (6 km2 environ), situé au sud de la péninsule ibérique, ont été ravivées au début du mois d'août par les protestations de Madrid contre la construction, au large de Gibraltar, d'un récif artificiel accusé de pénaliser les pêcheurs espagnols.

L'Espagne a depuis durci les contrôles aux frontières, ce qui se traduit par des heures d'attentes pour des milliers de touristes, de résidents et de travailleurs frontaliers. Les autorités madrilènes ont aussi brandi la menace d'un péage à l'entrée de Gibraltar et d'une interdiction de survol de leur territoire pour les avions à destination de l'enclave britannique.

L'Espagne pourrait en appeler à l'ONU

Le porte-parole de David Cameron a demandé lundi la fin des contrôles accrus aux frontières, qu'il a jugés "motivés par des considérations politiques et totalement disproportionnés". L'Espagne, de son côté, n'exclut pas d'en appeler aux Nations unies ou à la Cour internationale de justice de La Haye.

Signe supplémentaire de la tension générée par ce dossier, un bâtiment de la Royal Navy a mis le cap sur Gibraltar lundi. De son côté, le maire de Londres, Boris Johnson, a enjoint à Madrid d'"enlever ses pattes de notre rocher".

Avec dépêches

Première publication : 12/08/2013

  • GIBRALTAR - ESPAGNE

    La pêche, nouvelle pomme de discorde entre Gibraltar et l’Espagne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)