Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama: le discours qui fait mouche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début du "sommet de la réconciliation" entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Communication digitale : de l'influence à la propagande

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gad Elmaleh, le roi de l’humour, vit son rêve américain

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Hillary Clinton, candidate mal aimée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

JO : les Brésiliens sceptiques, à 8 jours du coup d'envoi

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ci-gît la démocratie turque"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Anticonstitutionnellement"

En savoir plus

Culture

L'auteur de "Cinquante Nuances de Grey" parmi les mieux payés au monde

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/08/2013

E.L. James, romancière britannique célèbre pour sa trilogie bestseller "Cinquante Nuances de Grey", est entrée dans le palmarès annuel des auteurs les mieux payés au monde, avec 95 millions de dollars gagnés entre 2012 et 2013.

La romancière britannique E.L. James, auteure de la trilogie de "soft porn" intitulée "Cinquante Nuances de Grey", fait une entrée fracassante dans le palmarès annuel des auteurs les mieux payés au monde établi par la revue américaine Forbes.

Avec des revenus estimés à 95 millions de dollars entre juin 2012 et juin 2013 tirés des ventes de cette saga érotique moquée par certains comme du "mum porn" (littéralement de l'érotisme pour mères de famille), E.L James devance ainsi des habitués du classement comme James Patterson, Danielle Steel et Stephen King.

Sur son site internet, Forbes explique lundi que le format e-book a joué un rôle déterminant dans ce succès aussi foudroyant que planétaire en permettant aux lecteurs/lectrices de se procurer cet ouvrage à la réputation sulfureuse de manière très discrète et de le dévorer à l'abri des regards indiscrets.

AFP
 

Première publication : 13/08/2013

COMMENTAIRE(S)