Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

Afrique

Mali : pour Soumaïla Cissé, "il faut maintenant qu'IBK fasse le travail"

© FRANCE 24

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/08/2013

Sur l'antenne de FRANCE 24, Soumaïla Cissé a reconnu sa défaite à la présidentielle face à Ibrahim Boubacar Keïta. Face à un "Mali couché qu’il faut redresser", il faut "s’atteler vite à réconcilier et à rassembler les Maliens", explique-t-il.

Il a dit d’emblée être "distancé" et "ne pas vouloir entrer dans la guerre des chiffres". Le candidat Soumaïla Cissé a reconnu mardi 13 août sur l'antenne de FRANCE 24 qu'Ibrahim Boubacar Keïta avait remporté l’élection présidentielle qui s'est déroulée au Mali le 11 août. IBK "sera le prochain président du Mali", a clairement dit celui qui partait outsider de cette élection.

Lundi 12 août au soir, Soumaïla Cissé s’est déplacé personnellement chez Ibrahim Boubacar Keïta. Même s’ils sont rivaux en politique, les deux hommes se connaissent bien. "Il a beaucoup apprécié mon geste et il me l’a dit. Il m’a remercié. […] Il a insisté sur la nécessité de faire gagner le Mali, ce que je partage avec lui comme objectif."

"Il faut sortir de ce consensus mou qui a fait le malheur du Mali"

"Je ne suis pas allé demander un poste", a affirmé Soumaïla Cissé, alors que certains commentateurs envisageaient qu'il négocie un poste de Premier ministre. "Je ne demande absolument aucun poste, ce n’est pas dans ma nature", a-t-il ajouté.

Se tournant vers l’avenir, Soumaïla Cissé a appelé de ses vœux qu’IBK "fasse son travail", "accomplisse son programme". Face à un "Mali couché qu’il faut redresser", il faut aujourd’hui "s’atteler très vite à réconcilier et à rassembler les Maliens". "Il y aura beaucoup à faire, a-t-il reconnu. Il faut sortir de ce consensus mou qui a fait le malheur du Mali pendant très longtemps."

Soumaïla Cissé a aussi adressé un message d’humilité, de calme, de sérénité à ses partisans, les appelant à se mobiliser pour les prochaines élections législatives et municipales.

 

Première publication : 13/08/2013

  • PRÉSIDENTIELLE MALIENNE

    Présidentielle au Mali : Soumaïla Cissé reconnaît la victoire d'IBK

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE MALIENNE

    Mali : les défis qui attendent le futur président

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE MALIENNE

    Reportage : au Mali, peu de réfugiés ont pu voter à la présidentielle

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)