Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Arnaud Montebourg : la France "ne peut plus se laisser faire" face à l'Allemagne

    En savoir plus

  • Angela Merkel est à Kiev, le convoi russe a quitté l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Le Hamas signe la demande d’adhésion palestinienne à la CPI

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

Afrique

Des milliers de manifestants anti-Ennahda pour la Journée de la femme en Tunisie

© AFP | Manifestation anti-Ennahda le 11 août

Vidéo par Camille LAFRANCE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/08/2013

Des milliers de manifestants ont défilé mardi à Tunis pour célébrer la Journée de la femme, qui commémore l'adoption en 1956 des lois progressistes du code du statut personnel. Les protestataires réclament la démission du gouvernement.

La constestation anti-Ennahda continue en Tunisie. En cette Journée de la femme dans le pays, des milliers d'opposants ont défilé mardi 13 août au soir à Tunis. Les manifestants, rassemblés à l'appel de partis d'opposition, d'associations et de syndicats, ont défilé d'une porte de la médina à la place du Bardo, face à l'Assemblée constituante et centre de la contestation depuis le 25 juillet, date de l'assassinat du député d'opposition Mohamed Brahmi.

Les opposants au parti islamiste Ennahda, qui dirige le gouvernement, espèrent relancer leur mobilisation dans la rue qui a fortement décliné avec les fêtes de fin du ramadan la semaine dernière. Ils espèrent une manifestation de masse, le 13 août étant une date symbolique marquant l'adoption en 1956 du Code du statut personnel - une législation accordant aux femmes des droits sans pareil dans le monde arabe. Or les islamistes d'Ennahda sont accusés de vouloir revenir sur ces acquis.

Les partisans d'Ennahda défilent de leur côté

Le 6 août, l'opposition avait rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes. Une coalition d'opposition allant du centre-droit à l'extrême gauche réclame la mise en place d'un gouvernement de technocrates indépendants et la dissolution de la Constituante.

"À plusieurs kilomètres de là, au centre de Tunis, c'est le parti Ennahda qui a aussi appelé à manifester, à grand renfort de drapeaux", a constaté Camille Lafrance, la correspondante de FRANCE24 à Tunis. Elle a pu observer "beaucoup de slogans contre l'ancien régime et aussi pour l'union des Tunisiennes et pour la liberté". D'après elle, "la plupart des participants sont des membres ou des sympathisants d'Ennahda et ils assurent que leur parti défend la liberté de la femme et ses acquis".

Avec dépêches

Première publication : 13/08/2013

  • TUNISIE

    Raid de l'armée tunisienne contre des islamistes à la frontière algérienne

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Tunisie : la Constituante suspendue, l'opposition veut "la chute du régime"

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Tunisie : l'opposition se mobilise pour faire tomber le gouvernement d'Ennahda

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)