Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

Afrique

Des milliers de manifestants anti-Ennahda pour la Journée de la femme en Tunisie

© AFP | Manifestation anti-Ennahda le 11 août

Vidéo par Camille LAFRANCE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/08/2013

Des milliers de manifestants ont défilé mardi à Tunis pour célébrer la Journée de la femme, qui commémore l'adoption en 1956 des lois progressistes du code du statut personnel. Les protestataires réclament la démission du gouvernement.

La constestation anti-Ennahda continue en Tunisie. En cette Journée de la femme dans le pays, des milliers d'opposants ont défilé mardi 13 août au soir à Tunis. Les manifestants, rassemblés à l'appel de partis d'opposition, d'associations et de syndicats, ont défilé d'une porte de la médina à la place du Bardo, face à l'Assemblée constituante et centre de la contestation depuis le 25 juillet, date de l'assassinat du député d'opposition Mohamed Brahmi.

Les opposants au parti islamiste Ennahda, qui dirige le gouvernement, espèrent relancer leur mobilisation dans la rue qui a fortement décliné avec les fêtes de fin du ramadan la semaine dernière. Ils espèrent une manifestation de masse, le 13 août étant une date symbolique marquant l'adoption en 1956 du Code du statut personnel - une législation accordant aux femmes des droits sans pareil dans le monde arabe. Or les islamistes d'Ennahda sont accusés de vouloir revenir sur ces acquis.

Les partisans d'Ennahda défilent de leur côté

Le 6 août, l'opposition avait rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes. Une coalition d'opposition allant du centre-droit à l'extrême gauche réclame la mise en place d'un gouvernement de technocrates indépendants et la dissolution de la Constituante.

"À plusieurs kilomètres de là, au centre de Tunis, c'est le parti Ennahda qui a aussi appelé à manifester, à grand renfort de drapeaux", a constaté Camille Lafrance, la correspondante de FRANCE24 à Tunis. Elle a pu observer "beaucoup de slogans contre l'ancien régime et aussi pour l'union des Tunisiennes et pour la liberté". D'après elle, "la plupart des participants sont des membres ou des sympathisants d'Ennahda et ils assurent que leur parti défend la liberté de la femme et ses acquis".

Avec dépêches

Première publication : 13/08/2013

  • TUNISIE

    Raid de l'armée tunisienne contre des islamistes à la frontière algérienne

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Tunisie : la Constituante suspendue, l'opposition veut "la chute du régime"

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Tunisie : l'opposition se mobilise pour faire tomber le gouvernement d'Ennahda

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)