Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

FRANCE

Les musulmans rassemblés près de Lyon dénoncent l'"islamophobie montante"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/08/2013

Les fidèles de la mosquée d'El Forkane de Vénissieux se sont rassemblés lundi soir, suite à l'attaque que projetait un militaire proche de l'extrême droite, arrêté dimanche. Ces musulmans ont protesté contre l'"islamophobie montante".

Au lendemain de l'annonce de l'arrestation d'un militaire proche de l'extrême droite qui préparait un attentat contre la mosquée El Forkane de Vénissieux, près de Lyon, environ 150 musulmans se sont rassemblés lundi 12 août devant l’édifice pour dénoncer "l'islamophobie montante".

Réunis dans un calme grave, les musulmans présents lundi soir se sont dits inquiets de la "montée de l'islamophobie". "Cet homme avait une volonté délibérée de tuer", a réagi le recteur de la grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, "on a dépassé l'islamophobie verbale".

"Les femmes voilées n'osent plus sortir"

"Les musulmans ont peur aujourd'hui, les femmes voilées n'osent plus sortir, ça nous rappelle la situation des Juifs dans les années 30", a lancé Abdelaziz Chaambi, de la coordination contre le racisme et l'islamophobie, aux nombreux journalistes présents. "Rien ne nous dit que ça ne va pas se reproduire", a-t-il ajouté.

Jeune femme voilée, Mariem, membre du collectif de lutte contre l'islamophobie en France, a relevé "une succession d'actes à l'encontre des musulmans" ces dernières années. Pour elle, "les violences prennent de l'ampleur".

L'émotion a rapidement laissé place à la critique. "Nous avons alerté à plusieurs reprises les pouvoirs publics, nous avons sollicité des réunions, des commissions, et à chaque fois nous avons reçu un refus catégorique", s’est encore indigné Abdelaziz Chaambi.

En conclusion de son allocution sur le perron de la mosquée, Kamel Kabtane, a de son côté, regretté qu’"aucun responsable au niveau national n'[ait] pris position pour ce qui s'[était] passé".

"Monsieur Valls ne veut pas reconnaître l'islamophobie", a-t-il dénoncé. "Dans le quartier 93 % des gens ont voté Hollande, mais je vous promets que s'il n'y a pas des mesures sérieuses qui sont prises [...], et bien ils n'auront plus les voix des musulmans !"

"Des propos nauséabonds"

La maire PCF de Vénissieux, Michèle Picard, a fustigé lundi matin des "propos nauséabonds de leaders nationalistes qui abreuvent les réseaux sociaux de leur haine", citant Alexandre Gabriac dont le mouvement d'extrême droite radicale "Jeunesses nationalistes" a été dissous le 24 juillet sur décret présidentiel.

Sur son compte Twitter, celui-ci a écrit entre dimanche soir et lundi : "Le gouvernement a voulu nous dissoudre ? Qu'il prenne ses responsabilités face à des actes isolés de colère légitime que nous ne pouvons plus contrôler".

Avec dépêches

Première publication : 13/08/2013

  • FRANCE

    Un militaire soupçonné d'avoir voulu attaquer une mosquée arrêté près de Lyon

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)