Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Péninsule coréenne : le complexe industriel de Kaesong va rouvrir

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/08/2013

Après de multiples tractations entre Séoul et Pyongyang, le site industriel de Kaesong, poumon économique de la péninsule, devrait rouvrir prochainement. Depuis quatre mois, des milliers de salariés attendent de pouvoir reprendre le travail.

Les Corées du Nord et du Sud ont conclu un accord mercredi 14 août pour la réouverture du complexe industriel intercoréen de Kaesong, fermé depuis avril en raison de vives tensions sur la péninsule, a annoncé Séoul. "Un accord en cinq points a été conclu", a déclaré à la presse un responsable du ministère sud-coréen de l'Unification, sans préciser le contenu de l'accord, obtenu au terme de la septième rencontre entre responsables nord-coréens et sud-coréens.

La rencontre de ce mercredi s'est tenue peu avant le coup d'envoi, lundi prochain, des manœuvres militaires conjointes annuelles américano-coréennes, qui sont à chaque fois condamnées par le Nord. Ce calendrier faisait craindre un nouvel échec, comme les six précédentes réunions qui se sont tenues à Kaesong, à 10 kilomètres de la frontière entre les deux voisins, côté nord-coréen.

53 000 salariés nord-coréens travaillent sur le site

La zone d'activités de Kaesong a été fermée unilatéralement par Pyongyang en avril dernier, après des semaines de très vives tensions sur la péninsule, provoquées par un troisième essai nucléaire nord-coréen et une nouvelle salve de sanctions internationales à l'égard du régime communiste. Les propriétaires des 123 ateliers et usines présents à Kaesong engageaient le Nord et le Sud à parvenir à un accord.

Le site de Kaesong est crucial pour l'économie nord-coréenne car elle est une source de devises étrangères. Avant sa fermeture, 53 000 salariés nord-coréens y travaillaient. Les entreprises sud-coréennes ont, elles, perdu plus d'un milliard de dollars en quatre mois.

La semaine dernière, Séoul a proposé 250 millions de dollars (188 millions d'euros) de compensation aux propriétaires sud-coréens, laissant entendre que le Sud ne croyait plus en la reprise de l'activité. Le même jour, Pyongyang offrait des garanties pour rouvrir le site, convainquant ainsi Séoul de revenir à la table des négociations.

Avec dépêches

La localisation sur Google Maps de la zone industrielle de Kaesong

Agrandir le plan

Première publication : 14/08/2013

  • DIPLOMATIE

    Péninsule coréenne : vers une réouverture du complexe de Kaesong ?

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Guerre de Corée : Pyongyang célèbre les 60 ans de l'armistice

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Pyongyang joue l'apaisement en désarmant deux missiles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)