Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

Asie - pacifique

Explosion à bord d'un sous-marin indien, 18 marins coincés

© Capture d'écran d'une vidéo diffusée sur la chaîne indienne NDTV

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/08/2013

Dans la nuit de mardi à mercredi, l'explosion au large de Bombay d'un sous-marin a piégé au moins 18 marins qui travaillaient à bord. Les secours dépêchés sur place cherchent à sauver ces hommes.

Au large de Bombay, au moins18 marins se trouvaient à bord d'un sous-marin militaire indien récemment rénové lorsqu’une explosion s’est produite, dans la nuit du 13 au 14 août, provoquant un incendie. Une fois le feu circonscrit, des plongeurs ont été dépêchés pour rechercher les hommes manquant à l'appel. "Des gens sont coincés à bord, nous essayons de les secourir", a expliqué un porte-parole de l'armée."Nous n'avons pas de victimes confirmées pour le moment", a-t-il ajouté.

L'explosion survenue à bord du "Sindhurakshak" est probablement d’origine accidentelle. Les chaînes de télévision indiennes rapportent que le sous-marin était à moitié immergé après l'incendie.

Des photos diffusées sur les réseaux sociaux montrent une grande boule de feu au-dessus du quai auquel est amarré ce sous-marin de propulsion conventionnelle.

Pas de sortie de secours

Le sous-marin avait été vendu par la Russie en 1997 et est dépourvu des équipements les plus modernes que l'on trouve sur les bâtiments d'aujourd'hui, a indiqué à l'AFP Rahul Bedi, un expert en matière de défense qui travaille pour la revue spécialisée "Jane's".

Ces types de bâtiments "n'ont pas de sortie de secours en cas d'accident, à la différence des sous-marins les plus modernes, a-t-il expliqué. Le principal souci pour les sous-marins en Inde est la perte rapide de leurs capacités. Je crois que sur 14 sous-marins à propulsion diesel-électrique, 12 seulement sont opérationnels. C'est un gros handicap pour les opérations de la Marine indienne."

Cet accident survient quelques jours après l'annonce du lancement du premier porte-avions conçu et construit en Inde et le début des essais pour le premier sous-marin nucléaire indien.

New Delhi investit des milliards de dollars dans la modernisation de son équipement militaire, dont une large partie date de l'époque de l'Union soviétique.

En février 2010, un incendie avait éclaté à bord du même sous-marin, alors qu'il était à quai à Visakhapatnam, ville située à l’est du pays, tuant un marin de 24 ans.


Avec dépêches


Première publication : 14/08/2013

  • INDE-PAKISTAN

    New Dehli accuse Islamabad du meurtre de cinq soldats indiens

    En savoir plus

  • INTOXICATION ALIMENTAIRE

    Violentes manifestations en Inde après l'intoxication mortelle de 22 écoliers

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Cinéma : l’Inde célèbre les 100 ans de Bollywood

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)